La Chine aide la Tanzanie amliorer sa capacit de conservation de l’eau dans les Grands Lacs — Chine Informations


La Chine a lanc mercredi un sminaire de formation de deux jours visant aider la Tanzanie accrotre sa capacit de conservation et de gestion de l’eau dans les Grands Lacs.

Le sminaire de formation sur l’co-environnement et la scurit de l’eau dans le systme du bassin lacustre a t conjointement organis par l’Institut de gographie et de limnologie de Nanjing (NIGLAS), le Centre conjoint de recherche sino-africain et l’Institut tanzanien de recherche sur la pche (TAFIRI).

Dans le cadre de l’ouverture du sminaire Dar es Salaam, Riziki Shemdoe, secrtaire permanent de l’Elevage et de la Pche, a dclar que les Grands Lacs tanzaniens du Tanganyika, Victoria et Nyasa constituaient d’importants rservoirs d’eau douce dans le monde, qui ncessitaient une collaboration pour les protger.

M. Shemdoe a dclar que la collaboration entre le NIGLAS et le TAFIRI mise en place depuis 15 ans, bnficierait non seulement la Chine et la Tanzanie, mais aurait galement un impact significatif sur la socit mondiale de la science des lacs.

“Permettez-moi de vous garantir que toute la direction du ministre de l’Elevage et de la Pche vous soutient ainsi que vos ambitions futures. Nous vous accorderons toute l’aide ncessaire pour que cette collaboration se poursuive aussi longtemps que nous le pourrons”, a-t-il dclar.

Suo Peng, charg d’Affaires et ministre conseiller de l’ambassade de Chine en Tanzanie, a dclar que la Chine et la Tanzanie avaient men plusieurs phases de projets de recherche en coopration sur la surveillance de l’environnement aquatique et la protection des ressources de la rgion des Grands Lacs d’Afrique de l’Est depuis 2008.

Voir aussi  La loi américaine sur le Xinjiang est un acte d'intimidation économique, contraire au droit international, selon des analystes

M. Suo a dclar que les rsultats de la recherche avaient t reconnus par le gouvernement local et les organisations internationales.

“Je pense que les efforts des experts du NIGLAS aideront la Tanzanie mieux protger ses ressources lacustres uniques et stimuler le potentiel de son conomie bleue”, a dclar M. Suo.

Le sminaire s’est concentr sur l’environnement et l’cologie des lacs, la scurit de l’eau et la gestion des bassins versants, ainsi que la pche et la gestion des ressources lacustres.

Le sminaire de formation a runi des experts issus de la Tanzanie, du Malawi, de la Zambie, de l’Ouganda, du Burundi, du Kenya et de la Rpublique dmocratique du Congo, pays qui ont en partage les Grands Lacs du Tanganyika, Victoria et Nyasa.

');
}




Source link

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *