Blog sur l'asie et ses merveilles ou pas Uncategorized The Pokémon Company – Fuite de contenus : The Pokémon Company obtient la condamnation des auteurs

The Pokémon Company – Fuite de contenus : The Pokémon Company obtient la condamnation des auteurs


Fin 2019, deux internautes diffusaient des extraits confidentiels du guide de jeu de Pokémon Epée et Bouclier et The Pokémon Company engageait des poursuites. Ils sont l’un et l’autre condamnés à verser 150 000 dollars de dommages et intérêt. 

Textures

À l’heure des réseaux sociaux et des partages d’informations, il n’est pas rare que des données confidentielles se retrouvent en place publique – mais pas toujours impunément. Ainsi en novembre 2019, The Pokémon Company engageait des poursuites contre deux internautes ayant diffusé quelques pages du guide de jeu de Pokémon Epée et Bouclier, avant la parution officielle de l’ouvrage et dévoilant ainsi quelques-uns des secrets du jeu.

Le litige vient d’être jugé par les tribunaux de Seattle aux Etats-Unis, et les deux internautes ayant manqué de discrétion sont chacun condamnés à verser 150 000 dollars de dommages et intérêts à The Pokémon Company, en plus des frais de justice.

Dans le compte rendu de l’affaire, on apprend notamment que le premier des condamnés travaillait chez l’imprimeur en charge de l’impression de guide et qu’il en avait profité pour prendre quelques photos des bonnes pages de l’ouvrage (dévoilant notamment les formes Gigantamax de certains pokémons), avant de les remettre à un comparse (le second condamné) qui les avait alors partagées sur Discord.
Evidemment, la fuite s’est rapidement propagée sur les réseaux sociaux – et au moins sur un site portugais qui sera blakclisté par Nintendo.

Et la fuite n’a pas été sans conséquences puisque d’après The Pokémon Company, elle aurait servi à alimenter la colère des joueurs qui attendaient Pokémon Epée et Bouclier – les joueurs dénonçaient l’absence de certaines fonctionnalités dans le jeu, et ont vu dans ces fuites (sur la base d’une version incomplète du jeu) la « preuve » des « mensonges » de The Pokémon Company. Devant les juges de Seattle, le studio plaidait donc le préjudice subi du fait de la fuite et en réclamait réparation.
Les juges ont manifestement été sensibles à l’argument et ont retenu la violation du secret commercial, conduisant à la condamnation des deux auteurs de la fuite. On y réfléchira peut-être à deux fois avant de partager une information confidentielle.



Source link

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *