(COVID-19) Le Royaume-Uni recense 10.406 cas et 445 dcs supplmentaires — Chine Informations


10.406 personnes supplmentaires ont t testes positives au COVID-19 en Grande-Bretagne, ce qui porte le nombre total de cas de coronavirus dans le pays 4.105.675, selon les chiffres officiels publis samedi.

Le pays a galement signal 445 dcs supplmentaires lis au coronavirus. Le nombre total de dcs lis au coronavirus en Grande-Bretagne s’lve dsormais 120.365. Ces chiffres incluent exclusivement les dcs des personnes qui ont trouv la mort dans les 28 jours suivant leur premier test positif.

Les derniers chiffres ont t rvls alors que plus de 17,2 millions de personnes en Grande-Bretagne ont reu la premire dose du vaccin contre le coronavirus.

Le ministre des Vaccins, Nadhim Zahawi, a dclar que le gouvernement “n’aurait pas de rpit” tant que le vaccin ne sera pas propos toutes les personnes de plus de 50 ans, d’ici la fin avril.

Plus tt dans la journe de samedi, Geoff Barton, secrtaire gnral de l’Association of School and College Leaders, a appel une approche chelonne similaire ce qui a t annonc au Pays de Galles, en Ecosse et en Irlande du Nord.

“Pourquoi ne voudrions-nous pas faire cela en Angleterre ? Les parents veulent tre rassurs sur la raison pour laquelle il semble soudain appropri que 10 millions de personnes, enseignants, parents, fassent cela (reviennent) en un seul jour – et risquent peut-tre de perdre tous les avantages accumuls jusqu’ prsent grce au confinement”, a dclar M. Barton Sky News.

Les remarques de M. Barton ont t faites alors que le Premier ministre britannique Boris Johnson s’apprte dvoiler lundi sa “feuille de route” pour sortir du confinement. On s’attend ce que les coles anglaises commencent ouvrir le 8 mars.

L’Angleterre subit actuellement le troisime confinement national depuis le dclenchement de la pandmie dans le pays. Des mesures de restriction similaires sont galement en place en Ecosse, au Pays de Galles et en Irlande du Nord.

Pour ramener la vie la normale, des pays tels que la Grande-Bretagne, la Chine, l’Allemagne, la Russie et les Etats-Unis se sont lancs dans une course contre la montre pour dployer des vaccins contre le coronavirus.

');
}




Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *