Tencent – Tencent s’offre le studio Wangyuan Shengtang (Swords of Legends Online)


Grâce à un savant montage financier, Tencent détient maintenant 94% du studio de développement Wangyuan Shengtang, qu’on connait notamment pour être le titulaire de la très populaire licence Swords of Legends.

tencent-invest.jpg

On connait la boulimie d’acquisitions de Tencent pour les studios de développement occidentaux. Il s’avère que le mastodonte chinois a de l’appétit aussi pour ses compatriotes : Tencent vient d’augmenter très significativement sa participation dans le capital de Wangyuan Shengtang, studio de développement basé à Beijing qu’on connait en Occident principalement pour avoir signé le MMORPG Swords of Legends Online (la version occidentale a fermé ses portes en juin de l’année dernière, mais le jeu reste exploité en Asie).

Le South China Morning Post détaille le mécanisme de l’acquisition : via sa filiale Linzhi Tencent Technology Co, la maison-mère Tencent détenait déjà 20% de Wangyuan Shengtang depuis 2020 ; Guangxi Tencent Venture Capital en détenait de son côté 23% et a augmenté sa participation à hauteur de 31%, tout en rachetant 100% de Dongtai Yunpeng Culture Co. qui détenait pour sa part 43% de Wangyuan. C’est évidemment limpide, mais en d’autres termes, Tencent détient maintenant 94% de Wangyuan Shengtang.

Au-delà des chiffres, le géant chinois applique sa stratégie traditionnelle et laisse le contrôle du studio à son fondateur, Meng Xianming, qui bénéficiera manifestement d’une certaine autonomie. L’acquisition permet néanmoins à Tencent de mettre la main sur une licence de poids en Chine (Swords of Legends) et de diversifier ses activités dans l’industrie du jeu. Car si les joueurs occidentaux connaissent la franchise Swords of Legends via le MMORPG Swords of Legends Online, elle était déjà particulièrement populaire en Chine avant la sortie du jeu massivement multijoueur grâce aux jeux solos narratifs ou aux séries télévisées qui développent son univers. Or là où Tencent dispose déjà d’un solide catalogue de jeux en ligne et de « jeux services », la franchise de Wangyuan Shengtang lui permettra donc de renforcer significativement ses positions sur le segment des jeux solo, qui connaissent une popularité croissante en Chine actuellement à l’heure où les jeux en ligne sont dans le collimateur des autorités de régulation locales.

Voir aussi  Le vice-président chinois rencontre le président sortant sud-coréen — Chine Informations



Source link

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *