Blog sur l'asie et ses merveilles ou pas Uncategorized Palworld РLe jeu de survie Palworld d̩voile un univers moralement ambigu et pr̩pare son alpha

Palworld РLe jeu de survie Palworld d̩voile un univers moralement ambigu et pr̩pare son alpha


Palworld repose sur un gameplay de survie, mais doit-on être prêt à tout pour survivre ? C’est la question posée par le jeu de Pocketpair, qui invite à exploiter sans vergogne les Pals (les créatures du jeu) en prenant (ou non) des libertés avec la loi. 

ss_49e126ac2ff77e9ed588b6785f7a256722571bca.1920x1080.jpg

En juin de l’année dernière, le studio japonais Pocketpair (à qui l’on doit déjà Craftopia) annonçait le développement de son jeu en ligne de survie Palworld. Le jeu puise manifestement son inspiration du côté de la licence Pokémon, avec ses créatures rondes et colorées (les Pals) qu’il faudra capturer dans un vaste monde ouvert à l’esthétique manga. L’atmosphère de Palworld apparait néanmoins aux antipodes de la licence de Nintendo : les Pals sont certes mignons et on pourra mener une vie paisible et heureuse à leurs côtés dans l’univers de jeu, mais ils peuvent aussi être surarmés et combattre, se dévorer entre eux et le principal enjeu de gameplay sera manifestement de les exploiter sans vergogne.

Les Pals ont en effet de nombreux savoir-faire utiles : ils courent, volent et nagent pour devenir de parfaites montures (pour un ou plusieurs joueurs) afin d’explorer le monde de Palworld, ils savent se battre, cultiver un jardin ou récolter des ressources (par exemple dans des mines), ils peuvent faire la cuisine (ou être découpés en rondelles pour être mangés), aider à ériger des structures diverses dans l’univers de jeu (des pyramides, des vaisseaux spatiaux ou simplement une maison) et on pourra aussi les faire travailler dur dans des usines servant à automatiser la production de certaines ressources, voire mener des expériences sur leurs capacités ou les faire se reproduire : les progénitures des Pals héritent des caractéristiques génétiques de leurs parents.
Certains de ses Pals sont par ailleurs des espèces en voie de disparition, évoluant dans des zones protégées… Qu’à cela ne tienne : ces Pals rares valent une fortune (car on peut acheter et vendre les Pals avec d’autres joueurs) et on pourra donc s’aventurer dans ces zones protégées pour les capturer, en toute illégalité.

ss_8ef8a16df5e357df5341efdb814192835814107f.1920x1080.jpg
ss_7a33d73acc4b96a25320aee3a1d534f2a168c5fb.1920x1080.jpg

C’est l’un des principes (moraux) mis en avant par le studio Pocketpair : les Pals sont des créatures mignonnes et vulnérables, protégées par la loi de Palworld, mais les joueurs devront prendre leur décision « en adultes ». En d’autres termes, on pourra adopter un comportement illégal et assumer ses choix. Le jeu intègre un « système de crimes » que le développeur ne détaille pas (pour l’instant) mais selon le studio, « tant qu’on ne se fait pas prendre, ce n’est pas illégal » et « il faut être prêt à tout pour survivre ». À chacun de s’accommoder de la morale et des conséquences pour soi et l’univers de jeu.

ss_9eda9bb142a92a317ce323e8a5143feaf9b1f847.1920x1080.jpg
ss_88234b730fd4a1531c38956df4ea383442f6eac5.1920x1080.jpg

On sera curieux de découvrir comment les joueurs s’approprieront cet univers – les uns faisant fi de la loi et de la protection des Pals quand d’autres se soucieront peut-être davantage de leur bien-être, voire s’improviseront justiciers ? Selon Pocketpair, Palsworld doit être lancé cette année sur Steam et doit se dévoiler très prochainement dans le cadre d’une première phase d’alpha-test. Fichtre !



Source link

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *