Mega Man x DiVE Offline – Test de Mega Man X DiVE offline: gachap-off


Sorti en 2020 sur mobiles (et Steam, mais pas en Europe), Mega Man X DiVE est un jeu de plates-formes à défilement horizontal intégrant des éléments de gachapon dans ses mécaniques d’acquisition de personnages et d’équipement. Avec la fin de son exploitation et la fermeture de ses serveurs annoncée pour fin septembre 2023, Capcom a sorti une version offline et “dé-gacha-isée” du jeu le 1er septembre. C’est de cette version dont il est question dans ce test.

20230903114649 1

Scénaristiquement, le jeu prends pour excuse une corruption des données des différents jeux de la série Mega Man X (mais pas seulement) afin de proposer un assortiment de stages remixés à partir des éléments de ces différents jeux. On commence par jouer X, le héros de la série, mais on débloque très vite d’autres personnages jouables, issus non seulement de la série Mega Man X (Zéro, Vile, Sigma …), mais également venant des autres série de la licence, que ce soit Battle Network, la série Zéro/ZX ou même de Mega Man Legends. De ce point de vue-là, c’est un véritable plaisir, surtout qu’il est possible d’incarner les antagonistes des différents jeux.

Au niveau du gameplay, s’il se présente au départ comme un Mega Man classique en vue de côté, il y a néanmoins quelques différences. Si certaines peuvent se régler par un passage dans le menu des options, d’autres, comme l’absence d’échelles dans les niveaux, ou les armes à munitions limitées, demanderont un temps d’adaptation. Par ailleurs, on se rend assez rapidement compte qu’en plus des compétences du joueur (voire à la place), il faut ici améliorer les statistiques du personnage pour pouvoir progresser.
Le jeu propose pour cela un système très étendu, peut-être même un peu trop : on commence par choisir un héros – en fonction de ses attaques spéciales et compétences passives – et deux armes. Au fur et à mesure de l’avancée dans le jeu, d’autres systèmes se débloquent ensuite : les puces, qui modifient le comportement des armes; jusqu’à 3 cartes – qui avec les bonnes combinaisons, peuvent améliorer les passifs existants ou en rajouter de nouveaux – ; un système d’armures; deux emplacements pour des Super attaques, etc.

20230903174941 1
20230911101709 1

Tout ceci contribue à améliorer les statistiques du personnage d’une manière ou d’une autre, mais, surtout, peut – et doit -, être amélioré, levelé, raffiné, afin d’atteindre le “niveau de puissance” nécessaire pour le prochain stage.
Point positif, même s’ils sont moins longs que d’habitude – la faute à un design pensé au départ pour de courtes sessions de jeu sur mobile, je suppose -, les stages sont très nombreux : rien que pour le mode Histoire, on dépasse largement la centaine. Auquel il faut rajouter la possibilité de rejouer chaque stage en mode Défi avec une difficulté accrue et un placement des ennemis modifié.

Voir aussi  Phở : le savoureux plat vietnamien à base de bouillon

Les origines free-to-play du jeu sont encore visibles, entre autres dans la multitude de versions alternatives des personnages jouables (en costume de Noël, d’Halloween, etc.) qui s’intègrent plus ou moins bien dans l’univers du jeu (les persos en robe de mariée…), mais également les stages destinés à farmer certaines ressources.
Une chose qui a disparu, par contre, c’est la nécessité de jouer à la loterie pour obtenir lesdits personnages: ceux qui ne se débloquent pas en progressant dans le jeu sont disponible directement en boutique (et il y a un stage dédié au farm de Zenny, l’une des trois monnaie du jeu).

20230914130937 1
20230914131125 1

On peut également saluer la présence d’une traduction française, mais celle-ci n’est pas sans défaut. Elle s’en sort honorablement dans les dialogues, mais on ne peut pas en dire autant des menus où, d’une page à l’autre, un même terme est parfois traduit et parfois non. Ajouté à d’autres détails du même genre, cela donne à penser que le traducteur a peut-être parfois manqué de contexte. Mentionnons en passant la présence d’un mode juke-box.

20230911101455 1
20230914131446 1

En conclusion : si vous êtes déjà fan de la série, c’est un vrai bonheur débordant de fan-service. Dans le cas contraire, j’aurais de grosses réserves à recommander le jeu. Le cast de héros (et antagonistes) jouables ressemble à un rêve éveillé : rien pour le personnage de X, je compte presque une dizaine de versions différentes équipé des diverses armures de sa série. Si, personnellement je trouve ça génial, on peut aussi y voire le revers de la médaille : il y a, dans le jeu, dix “clones” du même personnage et les seules différences entre eux sont cosmétiques (et chacun à UNE attaque spéciale unique). Par ailleurs, signalons que presque tout le contenu de la version gacha est disponible en jeu, à l’exception notable des collaborations qu’il a eu avec d’autres franchises Capcom (Street Fighter, Monster Hunter et Devil May Cry) Enfin, le prix : 30€ hors promotions peut paraître cher, je le reconnais. Mais même sans loterie, le jeu reste un gacha dans l’âme. C’est typiquement le genre de jeu auquel on  pourrait jouer dans les transports en commun, par exemple. Comprenez par-là que, si vous y accrochez, vous en aurez probablement pour des mois, voire des années à y jouer tous les jours.

Voir aussi  La population des résidents permanents diminue à Pékin — Chine Informations

Test réalisé sur PC par Alenn Tax à partir d’une version fournie par l’éditeur.



Source link

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *