Kakao Games – Différences de traitement régionales : les joueurs sud-coréens menacent Kakao Games d’une action collective


Les joueurs sud-coréens d’Uma Musume Pretty Derby s’estiment lésés par rapport à leurs homologues japonais. Ils manifestent, réclament des mesures de compensations et menacent Kakao Games de poursuites. 

Manifestation de joueurs

Les joueurs en ont conscience : un MMORPG peut être exploité dans des conditions différentes selon les zones géographiques. Il n’est pas rare qu’un MMORPG arrive dans certaines régions plusieurs mois voire plusieurs années après la sortie d’une version originale, que le rythme de mises à jour varie (parfois un peu plus rapidement pour rattraper la version originale, parfois plus lentement du fait des délais de localisation), voire que les tarifs pratiqués soient adaptés en fonction du coût de la vie local des différentes zones d’exploitation.
Il peut néanmoins aussi arriver parfois qu’un exploitant fasse des choix qui heurtent les joueurs locaux ou échoue à communiquer avec une communauté spécifique.

C’est manifestement le cas de Kakao Games avec les joueurs sud-coréens du jeu mobile Uma Musume Pretty Derby développé par Cygames – le jeu est adapté de la licence du même nom, qui met en scène des personnages féminins mi-humains, mi-équidés, qui rivalisent dans des courses de vitesse.

Japon, Corée du Sud : des différences de traitements

Le jeu a d’abord été lancé au Japon fin 2019 par Cygames, puis a débarqué en Corée du Sud environ un an et demi plus tard sur les serveurs de Kakao Games. L’exploitation sud-coréenne a néanmoins rencontré quelques problèmes techniques, ayant poussé le développeur à retarder des mises à jour ou des événements en jeu, ou à réduire la durée de certains événements par rapport à leurs équivalents japonais ou à communiquer des horaires d’animations erronés, pénalisant les joueurs sud-coréens retardataires qui n’ont pas pu récupérer les récompenses espérées. Ces mêmes joueurs sud-coréens dénoncent aussi des différences de tarifications entre les versions japonaises et sud-coréennes (des objets gratuits ou non selon les versions), des erreurs de traductions ayant là encore des conséquences sur la bonne tenue d’animations en jeu ou la capacité des joueurs à obtenir des récompenses.

Voir aussi  Poke Bowl Maison

Manifestations et menaces de poursuites

Manifestation de joueurs

Autant de critiques qui poussent les joueurs sud-coréens à réclamer le remboursement de certaines de leurs dépenses dans la boutique du jeu mais aussi des excuses de la part du patron de Kakao Games. À défaut, ces mêmes joueurs menacent l’exploitant sud-coréen de poursuites, dans le cadre d’une action de groupe : ils seraient plus de 3600 à s’être manifestés en ce sens, et le montant du dédommagement s’élèverait à 3,4 milliards de wons (de l’ordre de 2,5 millions d’euros). En attendant de peut-être mettre la menace à exécution, des manifestations sont organisées devant les locaux de Kakao Games à Pangyo – incluant une carriole tirée par un cheval (en référence à la thématique d’Uma Musume Pretty Derby), arborant des banderoles mentionnant les exigences des manifestants.

Si le studio dit être en cours d’examen des revendications des mécontents et vouloir regagner la confiance des joueurs, les manifestants soulignent que le patron de Kakao Games a fait en sorte de les éviter, renforçant leur mécontentement.

De l’importance de la localisation

Au-delà du cas précis d’Uma Musume Pretty Derby, on retiendra d’abord que les joueurs sud-coréens sont manifestement de plus en plus prompts à défendre leurs intérêts, que ce soit en se mobilisant, voire en en appelant à la justice.

Ensuite, l’affaire dépasse manifestement le seul cadre du jeu : interrogé sur le sujet, le patron de la Korea Game Policy Association estime que si les différences tarifaires d’une région à l’autre peuvent se comprendre pour des raisons objectives, les conditions d’accès à certaines composantes du jeu ou les choix de gestion d’un titre relèvent de sujets sensibles pour les joueurs, qui doivent donc être « abordés avec précaution ». Les droits des joueurs sont un sujet sensible en Corée du Sud : les conditions de localisation pourraient dorénavant faire l’objet d’une attention particulière au Pays du matin calme.

Voir aussi  Koresh (cocotte de viande aux aubergines) - Un déjeuner de soleil



Source link

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *