WeMade Entertainment – Malgré Night Crows, WeMade enregistre de nouveau des pertes au deuxième trimestre


Le groupe WeMade a fait le pari des jeux blockchain : malgré un chiffre d’affaires record suite au lancement de Night Crows, le studio continue de creuser son déficit, du fait des coûts de développement de ses prochains titres. 

Classe jouable

Le groupe coréen WeMade vient de publier ses comptes du deuxième trimestre 2023 et malgré un chiffre d’affaires en hausse, le studio accuse de nouveau des pertes. En termes chiffrés, WeMade revendique un chiffre d’affaires de 159,3 milliards de KRW (de l’ordre de 110 millions d’euros), en progression de 46% par rapport au même trimestre en 2022 et présenté comme le meilleur trimestre jamais enregistré par l’entreprise.

Sans surprise, ce chiffre d’affaires s’explique par le lancement de Night Crows en avril dernier en Corée du Sud. On se souvient que le jeu s’était rapidement hissé en tête des classements coréens sur l’AppStore et Google Play et cet engouement se traduit manifestement financièrement grâce à un modèle économique très agressif (à base de loot boxes et de NFT). Le véritable enjeu du succès de Night Crows reposera maintenant sur sa capacité (ou non) à fidéliser durablement les joueurs, une fois l’effervescence du lancement retombée. 

Mais toujours des pertes

Pour autant, ce n’est pas suffisant pour que WeMade renoue avec les bénéfices et le groupe coréen continue de creuser son déficit – une perte d’exploitation d’environ 40,3 milliards de KRW (27,8 millions d’euros) pour une perte nette d’environ 29,4 milliards de KRW (20,3 millions d’euros).

Les dépenses de WeMade s’expliquent notamment par le développement de ses prochains titres. Le développeur se focalise sur Legend of YMIR, ce MMORPG cross-plateforme qui doit immerger les joueurs dans un monde inspiré de la mythologie nordique. Le studio annonce également avoir initié le développement d’au moins cinq nouveaux jeux ayant vocation à reposer sur la blockchain. Et pour continuer d’étoffer ses activités basées sur le Web3, WeMade a par ailleurs signé un protocole d’accord avec « Hub71 », société spécialisée dans les écosystèmes technologiques basée à Abu Dhabi aux Émirats arabes unis, devant assurer le développement de sa plateforme WEMIX (qui doit assurer la distribution et la démocratisation de jeux blockchain). Rendez-vous dans les mois et années à venir pour découvrir si les joueurs répondent présents. 

Voir aussi  hausse du nombre de trains de fret Chine-Europe au Hunan — Chine Informations



Source link

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *