Throne and Liberty – Au G-Star 2023, Throne and Liberty illustre ses différents donjons


Dans le cadre du G-Star 2023, NCsoft présentait un donjon solo, un donjon instancié et un raid de guildes de Thone and Liberty, avec chacun des stratégies spécifiques à mettre en oeuvre pour terrasser leur boss respectif. 

Ce weekend, NCsoft profitait du G-Star 2023 de Busan pour présenter plusieurs de ses titres à venir et dans le lot, le plus attendu était sans doute Throne and Liberty. Pour l’occasion, le développeur avait prévu une démonstration du contenu du jeu, illustrant quelques-uns des différents formats de donjons du MMORPG : un donjon solo, un donjon instancié pour six joueurs et un raid de guilde face au Archboss Tevent.

Donjon solo

Donjon solo (niveau 11)

Concrètement, la démonstration débute avec un donjon solo prenant la forme d’une tour de 20 niveaux : à chaque niveau, le joueur doit faire face à un boss ayant une stratégie précise à déjouer et plus le boss est vaincu rapidement, meilleures sont les récompenses. Dans le cadre de sa présentation, le développeur dévoilait deux niveaux de la Tour (les étages 11 et 18), avec donc deux bosses ayant des techniques spécifiques.

Le premier (le boss de l’étage 11) fait ponctuellement apparaitre un labyrinthe à la surface de l’étage, avant d’invoquer une puissante attaque de zone. En d’autres termes, le joueur doit se faufiler dans le labyrinthe et en trouver la sortie suffisamment rapidement s’il veut éviter de subir les effets de l’attaque de zone. Pour augmenter ses chances, le personnage doit adopter sa forme animale pour se déplacer plus vite et espérer gagner la sortie avant l’invocation du sort.

Donjon solo (niveau 18)

Variation sur un même thème pour le second niveau (le boss du niveau 18) : cette fois, le boss lance ponctuellement des attaques de zone sur l’ensemble de la surface de l’étage et le personnage ne peut y échapper qu’en s’envolant, en adoptant sa forme d’oiseau (l’équivalent des montures volantes dans Throne and Liberty).

Voir aussi  Symposium clbrant le centenaire du PCC Pkin — Chine Informations

Dans les deux cas, le joueur doit choisir astucieusement les deux armes de son personnage (pour mémoire, le choix des armes détermine le jeu de compétences du personnage). Dans le cas présent, le joueur opte pour l’arbalète permettant d’attaquer à distance mais intégrant aussi de nombreuses compétences améliorant sa mobilité (pour éviter les attaques de zones) et l’espadon qui inflige de gros dégâts afin de maximiser les assauts entre deux esquives.

Donjon de groupe instancié

Donjon instancié

On le sait, suite aux commentaires des premiers testeurs, NCsoft a ajouté quelques donjons instanciés l’univers ouvert de Throne and Liberty. Le développeur les présente comme des donjons particulièrement difficiles dans la mesure les joueurs qui s’y aventurent ne peuvent compter que sur eux-mêmes, sans le soutien d’autres joueurs de passage.

Dans le cas présent, les joueurs doivent choisir judicieusement leurs armes, au regard des capacités et nécessités du groupe : il faut des joueurs pour endosser un rôle de tank, d’autres pour infliger des dégâts et d’autres encore pour soigner ou octroyer des buffs à leurs alliés. La présentation se cantonne à un combat face à un boss et de nouveau, les joueurs devront être vigilants aux attaques de zone, signalées à l’avance – il faut esquiver les assauts ennemis dans une arène qui n’est que partiellement accessible en fonction des compétences que le boss utilise.

Au-delà du boss lui-même, NCsoft souligne que l’enjeu de ces donjons instanciés repose sur la coopération des membres du groupe. Chaque joueur a un rôle précis à jouer et doit remplir ce rôle efficacement pour que le groupe puisse sortir victorieux. Le choix des armes et donc des compétences passives et actives est déterminant, et le développeur en profite pour illustrer une évolution de l’interface réorganisant les arbres de compétences, de façon plus claire. Les joueurs ont donc maintenant une meilleure lisibilité des capacités concrètes de leur personnage.

Donjon instancié
Compétences

Raid de guilde

Enfin, le développeur présente un combat contre Tevent, l’un des deux Archbosses de Throne and Liberty – ces bosses majeurs du MMORPG, présentés comme les adversaires les plus redoutables du MMORPG. Une guilde complète affronte le squelette colossal capable de lancer des malédictions (des debuffs) contre les personnages.

L'Archiboss Tevent

Les joueurs peuvent cibler plusieurs parties du corps du squelette et doivent concentrer leur attaque sur son bras droit – qui finit par se décrocher, limitant donc les capacités d’attaque du boss, alors contraint à asséner des coups de pied. Le boss dispose néanmoins de solides capacités magiques : il lance des attaques de zone qui projettent les personnages dans les airs, les obligeant à adopter leur forme d’oiseau pour ne pas subir de lourds dégâts à l’atterrissage. De même, le boss lance des malédictions que les joueurs peuvent purger en se baignant dans de l’eau : l’arène de combat est cernée de douves et si les joueurs parviennent à les remplir, le niveau d’eau monte, facilitant la possibilité de purger les debuffs et donc de revenir au combat rapidement (à défaut, il faut faire un détour, descendre puis remonter un escalier, ce qui nécessite plus de temps).

Voir aussi  Curry indien aux champignons { végane } - Rose Citron

Une présentation PvE

Les trois phases de gameplay présentées sont plutôt courtes (sur environ une heure de présentation, de longs moments sont consacrés à des distributions de goodies aux visiteurs du G-Star) et l’équipe de développement précise que le niveau de difficulté des bosses a été réduit pour les besoins de la présentation – réalisée en direct, avec le risque que les personnages contrôlés par l’équipe de développement se fassent décimer par les bosses.

Pour autant, le choix de présenter des phases de donjons n’est pas anodin. Récemment, NCsoft annonçait avoir repensé la répartition des contenus PvE et PvP dans l’univers de jeu, pour mieux répondre aux commentaires des testeurs. En Corée du Sud, la parole du développeur est régulièrement remise en cause – sur les réseaux sociaux locaux, certains joueurs coréens considéraient que la promesse portant sur l’ajout de contenus PvE ne serait pas concrétisée et justifiaient leurs doutes en arguant que la communication du développeur illustrait quasi-systématiquement des phases de jeux PvP (des affrontements en monde ouvert, des sièges de forteresses ou des affrontements de guildes). Le fait d’axer la présentation de Throne and Liberty au G-Star sur les contenus PvE tend manifestement à faire la démonstration que ces contenus PvE existent bel et bien dans Throne and Liberty et que cette composante PvE n’est pas négligée par le développeur. Il faut sans doute y voir un gage de bonne foi adressé aux joueurs coréens férus de PvE.

Pour mémoire, la sortie de Throne and Liberty en Corée du Sud est prévu ce 7 décembre. D’ici là, le MMORPG fait l’objet d’une campagne de préinscriptions et cette semaine, invitant les joueurs locaux à commencer à pré-créer leur personnage. Le lancement de Throne and Liberty en Occident est prévu dans le courant de l’année prochaine.

Voir aussi  Un florilge de messages de flicitations trangers adresss la Chine l'occasion du 100e anniversaire du PCC (2) — Chine Informations



Source link

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *