Nexon – Pratiques commerciales trompeuses : la KFTC inflige une amende record à Nexon


Pendant plus de dix ans, Nexon a manipulé les pourcentages de chances d’obtenir certains objets aléatoires dans la boutique de MapleStory, sans en informer les joueurs. Une pratique trompeuse, sanctionnée par la KFTC. 

MapleStory

En Corée du Sud, la loi sur la protection des consommateurs en matière de commerce électronique encadre notamment les pratiques commerciales des exploitants de jeux en ligne et de MMORPG. Entre autres dispositions, la loi impose par exemple aux exploitants d’indiquer clairement dans les boutiques de jeux en ligne le pourcentage de chances d’obtenir un objet aléatoire dans une loot box. Or entre mai 2010 et mars 2021, Nexon n’a manifestement pas respecté cette obligation dans les boutiques de MapleStory et Bubble Fighter. C’est du moins la conviction de la Korea Fair Trade Commission, l’équivalent de la direction générale de la concurrence française en Corée du Sud, dont les conclusions sont rapportées par The Korea Economic Daily.

Des probabilités trompeuses pour les joueurs

Concrètement, à partir de mai 2010, Nexon a commencé à commercialiser des Cubes dans la boutique de MapleStory, une ressource permettant notamment d’améliorer son équipement. La boutique proposait différentes sortes de Cubes et Nexon précisait que les acquéreurs avaient des chances équivalentes d’obtenir chaque variante de Cubes. En septembre de la même année, le studio a néanmoins commencé à modifier ces probabilités, pour abaisser les chances d’obtenir les Cubes les plus convoités par les joueurs – pour certaines sortes particulièrement populaires, la probabilité tombait même à zéro. Et non seulement les joueurs n’ont pas été informés de ces modifications de probabilités, mais en août 2010, Nexon affirmait que les probabilités ne changeraient pas. Selon les estimations de la KFTC, Nexon aurait  ainsi engrangé quelque 550 milliards de wons grâce à la vente de ces Cubes entre septembre 2010 et mars 2021 (presque 380 millions d’euros).

Voir aussi  spectacles au Forum de Boao pour l'Asie — Chine Informations

Selon la Korea Fair Trade Commission, la pratique est trompeuse et constitue donc une violation de la loi sud-coréenne sur la protection des consommateurs. En conséquence, la Commission coréenne annonce avoir infligé une amende de 11,6 milliards de wons à Nexon – l’équivalent de 8,12 millions d’euros. Un montant record à ce jour en Corée qui s’explique à la fois par le fait que « le Cube est au cœur du fonctionnement de MapleStory et que l’infraction a duré pendant plusieurs années », mais aussi parce que c’est la seconde fois que Nexon se fait épingler pour ce même motif (le groupe avant déjà écopé d’une sanction de 939 millions de wons en 2018, du fait du fonctionnement de la boutique de Sudden Attack). De son côté, Nexon indique prendre acte humblement de la sanction, mais se réserve le droit de la contester devant les tribunaux coréens.

Et une législation en trompe-l’œil

La sanction survient dans un contexte un peu particulier en Corée, dans la mesure où les parlementaires locaux viennent d’adopter une nouvelle loi sur la « protection » des joueurs, qui doit entrer en application en mars prochain. La nouvelle loi impose des obligations d’information supplémentaires aux exploitants de jeux (pour mieux informer les joueurs sur leur pourcentage de chances d’obtenir un objet aléatoire). Une avancée, certes, mais qui masque le fait que le projet initial du texte devait aussi acter l’interdiction de la vente de loot boxes aux joueurs mineurs (dont le fonctionnement était jugé trop proche des mécanismes des jeux d’argents) et imposer des plafonds de dépenses mensuelles dans les boutiques de jeux en ligne (pour empêcher les joueurs de dépenser plus qu’ils ne le devraient). Ces deux dernières mesures ont été supprimées de la version finale du texte qui a été voté. On le sait, la Corée s’est montrée plutôt protectrice des joueurs sous le mandat du démocrate Moon Jae-in, le pays se révèle néanmoins dorénavant manifestement plus favorable à l’industrie depuis l’élection du conservateur nationaliste Yoon Suk-yeol, en poste depuis mai 2022. 

Voir aussi 



Source link

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *