NCsoft – À nouveau, NCsoft publie des comptes en berne pour l’exercice 2023 : les actionnaires s’interrogent


L’exercice 2023 de NCsoft affiche des résultats en berne, à cause d’une baisse d’activité des jeux mobiles mais non compensée par le lancement (tardif) de Throne and Liberty. Les actionnaires expriment leur inquiétude. 

Les comptes du quatrième trimestre 2023 de NCsoft étaient attendus dans la mesure où ils devaient permettre de tirer un premier bilan financier concret du lancement de Throne and Liberty. Ils se révèlent moins lisibles qu’attendus et suscitent des interrogations chez les actionnaires, mais actent néanmoins d’ores et déjà un exercice 2023 en demi-teinte.

Concrètement, sur l’exercice 2023, NCsoft enregistre un chiffre d’affaires annuel de 1779 milliards de wons (1,25 milliards d’euros), en baisse de 31% par rapport à 2022. Idem pour le résultat opérationnel annuel qui chute de 75% pour s’établir à 137,3 milliards de wons (96 millions d’euros). Quant aux résultats du seul quatrième trimestre, ils font état d’un chiffre d’affaires de 437,7 milliards de wons (306 millions d’euros), en hausse de 2% par rapport au trimestre précédent, pour un bénéfice net de 25,2 milliards (17,6 millions d’euros), en baisse de 43% par rapport au troisième trimestre.

Résultats annuels 2023 de NCsoft
Résultats trimestriels 2023 de NCsoft

Une baisse de l’activité mobile, non compensée par Throne and Liberty

Selon NCsoft, la baisse de résultats annuels s’explique principalement par la contreperformance des ventes de jeux mobiles, en baisse de 38% sur l’année, alors que le jeu mobile représente 67% des activités de NCsoft. Cette baisse n’est néanmoins pas compensée par le lancement sur PC de Throne and Liberty – dont l’influence est forcément relativement marginale dans la mesure où le MMORPG est sorti le 7 décembre 2023. Ses effets économiques se constateront principalement dans les comptes du premier trimestre 2024.

Adentus

Pour autant, Throne and Liberty suscite des interrogations, qui ont été soulevées lors du jeu de questions / réponses ayant suivi la présentation de comptes du groupe. Et pudiquement, NCsoft concède que l’engouement initial des joueurs pour Throne and Liberty « n’a pas dépassé les attentes » que le studio avait initialement envisagées et que « la capacité de rétention du MMORPG est en-deçà des objectifs ». Le développeur y voit plusieurs raisons, parmi lesquelles une difficulté de prise en main de prime abord ou un mauvais équilibrage entre les contenus PvE et PvP. Le développeur assure néanmoins déployer beaucoup d’efforts pour y remédier – c’est le sens des « lettres du producteur » régulièrement adressées aux joueurs.

Voir aussi  Japanese Pork Katsu Curry *Extra Crispy* - Tiffy Cooks

Le studio compte aussi sur la version internationale de Throne and Liberty pour doper ses comptes de cette année. Quid de sa date de lancement ? Evidemment, NCsoft n’apporte pas de réponse claire (c’est l’exploitant occidental Amazon Games qui l’annoncera en temps voulu), mais le géant coréen précise qu’Amazon Games communique déjà sur un « lancement prochain » et qu’un « grand test occidental » est en cours de préparation. On peut vraisemblablement attendre des annonces pour prochainement.

Une inquiétude des actionnaires

NCsoft

Au-delà du bilan que NCsoft dresse du lancement de Throne and Liberty, on constate manifestement aussi une certaine inquiétude de la part des actionnaires du studio. Le jeu de questions / réponses qui suit la présentation de comptes s’adresse traditionnellement à la presse économique, qui peut donc poser ses questions. Cette fois, des petits actionnaires étaient aussi présents, non pas pour poser des questions, mais pour exprimer leur inquiétude quant à la gestion de NCsoft (c’est généralement plutôt l’objet de l’assemblée générale des actionnaires), du fait du peu de lancements de nouveaux jeux, du peu d’économies réalisées au sein des effectifs mais aussi de la rémunération importante des cadres ou des dépenses du groupe dans ses infrastructures et nouveaux locaux. Et de souligner aussi que traditionnellement, le chiffre d’affaires trimestriel de NCsoft était détaillé jeu par jeu. Ce n’est plus le cas (NCsoft détaille maintenant son chiffre d’affaires en fonction des plateformes), soulevant des questions quant à la transparence du studio – qui répond que la modification vise à s’aligner sur les pratiques internationales du secteur. 

Voir aussi  World Flipper - World Flipper se lancera le 8 septembre sur plateformes mobiles

Le premier cercle de NCsoft se dit par ailleurs « conscient » de ces préoccupations et assure qu’un plan stratégique est en cours. On se souvient que NCsoft annonçait voici quelques semaines le recrutement de Park Byung-moo pour codiriger le groupe aux côtés du fondateur historique de NCsoft, Kim Taek-jin. Il dévoilait récemment la politique qu’il entend mettre en œuvre : ressouder les équipes de NCsoft afin d’augmenter leur efficacité (on sait que des rivalités existent entre les différents pôles du groupe), valoriser les licences du groupe à l’international (notamment Aion 2, populaire à la fois en Corée et en Occident) et développer une politique de fusions et d’acquisitions « pour trouver de nouveaux moteurs de croissance ». Rendez-vous dans les mois à venir pour juger de l’efficacité de cette nouvelle politique.



Source link

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *