Dark and Darker – Affaire Dark and Darker : les injonctions de Nexon et Iron Mace rejetées


Nexon et Iron Mace sont en conflit autour de Dark and Darker : Nexon réclame l’arrêt de son exploitation et un milliard de wons de dommages et intérêts, Iron Mace veut l’arrêt des poursuites. Le litige était entendu par les tribunaux coréens. 

Dark and Darker

La démo de Dark and Darker, le jeu PvPvE d’Iron Mace, a rencontré un très solide succès populaire auprès des joueurs en ligne… avant d’être coupé dans son élan par Nexon qui accuse le développeur de plagiat. On connait la suite : Dark and Darker est certes jouables mais déréférencé de Steam et l’affaire doit être jugée devant les tribunaux coréens – Nexon réclame l’arrêt de l’exploitation de Dark and Darker, en plus d’un milliard de wons de dommages et intérêt (de l’ordre de 680 000 euros) ; de son côté, Iron Mace réclame l’abandon des poursuites et la possibilité d’exploiter son jeu librement (le studio indique recevoir « continuellement » des menaces et accusations de violation de secrets commerciaux ou de violation du droit d’auteur qui interfèrent avec l’activité normale du studio).

Hier, le tribunal du district de Suwon en Corée du Sud, examinait les injonctions respectives des deux studios, qui ont eu l’opportunité d’exposer leurs arguments.

Selon Nexon, Dark and Darker serait un copié / collé du Project P3

On connait les accusations de Nexon. L’équipe de développement de Dark and Darker chez Iron Mace (à commencer par le patron du studio, Ju-Hyun Choi) a fait ses armes chez Nexon, notamment au sein de l’équipe de développement du Projet P3. Ju-Hyun Choi aurait quitté Nexon avec le code et le design du Project P3 pour fonder son propre studio et développer Dark and Darker.

Voir aussi  Rouleaux de printemps végétariens

Selon Nexon, Ju-Hyun Choi travaillait initialement sur le Project LF qui devait être un jeu PvE d’exploration de donjons en solo. Le projet n’aurait pas été jugé satisfaisant et aurait donc fait l’objet d’une refonte pour y ajouter des composantes multijoueurs et du PvP, jusqu’à devenir le Project P3. Toujours selon Nexon, les composantes qui font aujourd’hui le sel de Dark and Darker (son PvP multijoueur ou son système d’extraction) seraient donc le fruit du travail d’un autre salarié de Nexon. Toujours selon le géant coréen, Ju-Hyun Choi aurait été accusé d’avoir fait fuiter des éléments du jeu, une enquête interne aurait été ouverte à laquelle Ju-Hyun Choi aurait d’abord accepté de collaborer avant de changer de position, suite à quoi il aurait quitté le studio. Et c’est ensuite qu’il aurait conçu indument Dark and Darker sur la base du Projet P3, au sein de son propre studio Iron Mace.

Réponse d’Iron Mace : un projet en cours depuis des années

Sans surprise, la lecture des faits est différentes du côté d’Iron Mace. Ju-Hyun Choi indique nourrir l’idée de Dark and Darker depuis des années, avant même d’avoir rejoint Nexon – et le démontre au travers de mémos, produits devant la cours.

Il précise que les bases de cette idée auraient été concrétisées d’abord dans le Project LF et effectivement, le projet aurait fait l’objet d’une refonte – mais selon Choi, parce que le potentiel économique de la première mouture était jugé insuffisant par les cadres de Nexon. Le Project LF aurait donc évolué pour devenir le Project P3, mais Nexon n’aurait pas manifesté plus d’intérêt pour cette nouvelle version et aurait fait pression sur Ju-Hyun Choi pour que le jeu soit abandonné. Et ce serait suite à ces pressions, qu’il aurait quitté Nexon, faute de pouvoir faire le jeu qu’il souhaitait.

Voir aussi  Mujaddara : riz aux lentilles à la libanaise

Quant aux accusations de plagiat, le studio Iron Mace a fait l’objet de plusieurs perquisitions et saisies, et aucun élément appartenant à Nexon n’a été trouvé chez le développeur – selon Nexon, c’est parce que ces éléments auraient été bien dissimulés. De son côté, Iron Mace argue surtout que le développement d’un jeu est progressif, fait l’objet de nombreuses itérations et est le fruit de sources d’inspiration diverses (Ju-Hyun Choi indique avoir étudié des jeux comme Hunt: Showdown ou Escape from Tarkov), et que ce travail ne relève pas du plagiat – et de prendre l’exemple de Kart Rider signé par Nexon par rapport au Mario Kart de Nintendo (on comprend que les deux jeux reposent sur des mécaniques semblables, mais ils sont suffisamment différents pour que le plagiat ne soit pas constitué juridiquement).

Aux termes des débats, les deux injonctions (celle de Nexon visant à faire cesser l’exploitation de Dark and Darker et celle d’Iron Mace qui doit faire cesser les poursuites) ont été l’une et l’autre rejetées par le tribunal coréen, au motif que l’affaire doit être jugée au fond pour qu’une décision soit arrêtée. L’affaire est donc renvoyée à une nouvelle audience, fixée le 18 juillet prochain.



Source link

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *