Blog sur l'asie et ses merveilles ou pas Uncategorized les vaccins de Sinopharm et de Sinovac, partie importante de l’initiative vaccinale COVAX — Chine Informations

les vaccins de Sinopharm et de Sinovac, partie importante de l’initiative vaccinale COVAX — Chine Informations


Plus de 180 millions de doses de vaccins de Sinopharm et de Sinovac COVID-19 ont été expédiées dans 49 pays via COVAX, jouant un rôle crucial pour renforcer l’immunité et sauver des vies dans le monde, a déclaré jeudi Bruce Aylward, conseiller principal du directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Le responsable l’OMS a précisé que les deux vaccins chinois représentaient près de 20% du total des vaccins expédiés via COVAX, une initiative internationale contre la COVID-19 dirigée par l’OMS.

Les vaccins de Sinopharm et de Sinovac ont tous deux été validés par la liste d’utilisation d’urgence de l’OMS en 2021.

Les chiffres officiels montrent que COVAX a expédié 959 millions de doses dans 144 pays et régions.

Cependant, au rythme actuel du déploiement des vaccins, 109 pays ne seront toujours pas en mesure de vacciner complètement 70% de leur population d’ici début juillet 2022, comme l’a demandé l’OMS, a déclaré jeudi Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’OMS, lors d’un point de presse.

Les problèmes sur les vaccins et les inégalités en matière de santé ont été les plus gros échecs de l’année dernière, a-t-il ajouté.

Ces facteurs étaient “des tueurs de personnes et d’emplois” et ont sapé la reprise économique mondiale, a-t-il souligné, notant que “dose de rappel après dose de rappel dans un petit nombre de pays ne mettra pas fin à une pandémie tant que des milliards de personnes resteront complètement sans protection”.

Jeudi également, le directeur exécutif du programme de gestion des situations d’urgence sanitaire de l’OMS, Mike Ryan, a déclaré qu’il n’y avait pas de risque accru de transmission de COVID-19 lors des prochains Jeux olympiques d’hiver de Beijing 2022, car les mesures préventives des autorités chinoises ont été très “strictes et fortes”.

“Certainement à ce stade, compte tenu des dispositions qui ont été mises en place pour les athlètes et par les organisateurs, nous ne pensons pas qu’il y ait de risque supplémentaire particulier à accueillir ou à organiser les jeux”, a estimé M. Ryan.

');
}




Source link

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *