La Chine insiste sur sa “première ligne rouge” dans le cadre des nouveaux efforts de stabilisation de ses relations avec les Etats-Unis


Dans le cadre des efforts actuels visant maintenir la communication bilatrale et stabiliser les relations Chine-Etats-Unis, deux hauts responsables chinois et amricain se sont entretenus plusieurs reprises samedi et dimanche Malte.

Wang Yi, ministre chinois des Affaires trangres et directeur du Bureau de la Commission des affaires trangres du Comit central du Parti communiste chinois (PCC), a rencontr le conseiller la scurit nationale des Etats-Unis, Jake Sullivan. Les deux hommes ont convenu de maintenir des changes haut niveau et d’organiser des consultations sur les questions lies la rgion Asie-Pacifique, les affaires maritimes et la politique trangre.

C’tait la deuxime fois que M. Wang rencontrait M. Sullivan en quatre mois. Leur dernire rencontre avait eu lieu Vienne en mai.

Les deux parties ont eu un dialogue stratgique franc, substantiel et constructif sur la question de la stabilisation et de l’amlioration des relations sino-amricaines.

“La Chine espre que les relations entre la Chine et les Etats-Unis reviendront sur le droit chemin. C’est d’une importance fondamentale”, a affirm Su Xiaohui, directeur adjoint et chercheur associ au dpartement d’tudes amricaines de l’Institut des tudes internationales de Chine.

“Du point de vue de la Chine, nous esprons que les relations sino-amricaines resteront stables. La Chine a toujours soulign que la Chine et les Etats-Unis devaient se rencontrer mi-chemin pour remettre les relations bilatrales sur la bonne voie”, a-t-il affirm.

La communication est d’autant plus ncessaire que les relations entre la Chine et les Etats-Unis sont devenues de plus en plus prcaires. Au cours des derniers mois, les deux parties ont en consquence procd une srie de discussions haut niveau.

Voir aussi  Shadowbringers - Final Fantasy XIV passe en version 5.3, suivez notre guide

Depuis le voyage Beijing du secrtaire d’Etat amricain Antony Blinken en juin, plusieurs hauts responsables amricains se sont rendus en Chine, dont notamment la secrtaire au Trsor Janet Yellen, l’envoy spcial du prsident pour le climat John Kerry et la secrtaire au Commerce Gina Raimondo.

Ces responsables amricains ont tous soulign la ncessit et la volont de leur pays de stabiliser les relations sino-amricaines. Dans les domaines touchant aux intrts fondamentaux de la Chine, comme la question de Taiwan, les Etats-Unis continuent cependant se montrer provocateurs.

Lors de ses discussions avec M. Sullivan, M. Wang, qui est galement membre du Bureau politique du Comit central du PCC, a soulign que la question de Taiwan tait la “premire ligne rouge” ne pas franchir dans les relations sino-amricaines, et que les Etats-Unis devaient respecter les trois Communiqus conjoints sino-amricains et honorer leur engagement ne pas soutenir une “indpendance de Taiwan”.

De fait, le prsident amricain Joe Biden a plusieurs fois raffirm son adhsion aux “cinq non” des Etats-Unis dans leurs relations avec la Chine : ne pas se lancer dans une nouvelle guerre froide, ne pas chercher changer le systme chinois, ne pas diriger la revitalisation de ses alliances contre la Chine, ne pas soutenir “l’indpendance de Taiwan”, et ne pas entrer en conflit avec la Chine.

Ces promesses n’ont cependant pas empch Washington d’augmenter ses ventes d’armes Taiwan, entre autres agissements.

Vendredi, la porte-parole du ministre chinois des Affaires trangres Mao Ning a en consquence annonc des sanctions contre deux entreprises amricaines pour leur implication dans des ventes d’armes Taiwan.

Voir aussi  Boulettes de porc asiatiques & sauce au gingembre et au sésame - Trois fois par jour

Une hostilit constante envers la Chine ne sert pas les intrts amricains, a dclar Anthony Scaramucci, fondateur de la socit d’investissement SkyBridge Capital, dans un rcent pisode du podcast “Bloomberg Talks”. “Je pense donc que nous devons nous calmer un peu”, a-t-il affirm.

Au nom de la dfense de leur scurit nationale, les Etats-Unis ont ces dernires annes adopt ce qu’ils appellent une stratgie de “petite cour et haute clture”. Bien qu’elle ait affirm ne pas avoir l’intention de se dcoupler de la Chine, la Maison Blanche continue s’attaquer la Chine dans le domaine des hautes technologies.

Lors de ses entretiens avec M. Sullivan, M. Wang a dclar que le dveloppement de la Chine s’appuyait sur une puissante force motrice interne, suivait une logique historique invitable, et ne pouvait tre arrt. Le peuple chinois ne peut pas tre priv de son droit lgitime au dveloppement, a-t-il ajout.

Les sanctions amricaines qui bloquent l’accs de la Chine aux puces de processeurs et d’autres technologies amricaines ralentiront dans une certaine mesure l’accs de la Chine des capacits haut de gamme, “mais cela ne permettra pas de contenir la Chine pour toujours”, a dclar le mois dernier le vice-Premier ministre singapourien Lawrence Wong.

“La Chine sera toujours l. L’Amrique doit apprendre vivre avec la Chine et coexister avec la Chine. J’espre que les deux pays seront capables de trouver des moyens de grer leurs diffrends et de vivre ensemble”, a-t-il affirm.

');
}




Source link

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *