Blog sur l'asie et ses merveilles ou pas Uncategorized Earth: Revival РShooter, jeu de survie, jeu de r̫le en monde ouvert : Earth: Revival affiche ses ambitions

Earth: Revival РShooter, jeu de survie, jeu de r̫le en monde ouvert : Earth: Revival affiche ses ambitions


Signé par Nuverse (le studio de développement de ByteDance déjà à l’origine de TikTok), Earth: Revival affiche de certaines ambitions en mêlant des mécaniques de jeux de survie, de rôle et de shooter dans un monde ouvert multijoueur.

FDB23F66_D0F1_4A2E_A9A1_17A05D2884F1.0.jpg

Le groupe chinois ByteDance s’est fait connaitre à travers le monde grâce à son réseau social TikTok. ByteDance s’investit néanmoins dans de nombreux secteurs, comme les moteurs de recherches ou l’intelligence artificielle, et dans le lot, depuis janvier 2019, le groupe compte aussi un studio de développement de jeux vidéo, Nuverse, qui signe plusieurs jeux mobiles. Le studio travaille surtout actuellement sur son prochain titre, Earth Revival, qui a fait l’objet d’une bêta fermée au début du mois et qui affiche de hautes ambitions.

Annoncé sur PC et plateformes mobiles, Earth: Revival entend manifestement emprunter à des genres divers : le jeu est présenté comme un shooter qui fait la part belle à l’action, y ajoute des composantes de jeux de survie dans un monde hostile peuplé d’extra-terrestres belliqueux, invite à faire progresser et à personnaliser son héros, le tout dans un monde ouvert composé de plusieurs environnements (forestier, désertique, montagneux) et intégrant des mécaniques tantôt PvE, tantôt PvP, voire PvPvE et pouvant accueillir jusqu’à une cinquantaine de joueurs simultanément.

Un gameplay de shooter

000BECE5_C35A_4750_B87E_797425D554CC.jpg

Plus concrètement, Earth: Revival se déroule en 2112 sur une Terre ravagée suite à un premier contact avec des extra-terrestres. Le joueur incarne un survivant et si l’humanité dispose de technologies avancées (principalement des armes), il faudra aussi survivre en trouvant de quoi boire et manger, accumuler des ressources qui permettront de construire un campement et de l’équipement ou encore explorer un monde ouvert (notamment grâce à des engins, comme des motos) et réaliser des quêtes permettant d’orienter (encadrer ?) la progression du joueur.

Voir aussi  Un délicieux bol de Bouddah au tofu et sauce thaïe aux arachides!

Ce monde est évidemment dangereux et il faudra être prêt à lutter. Le jeu intègre des mécaniques de combats de mêlée, mais fait principalement la part belle aux affrontements à distance, à l’aide d’armes à feu variées – ces armes intègrent une attaque de base, mais aussi de deux attaques spéciales qu’il faudra utiliser tactiquement. Sous certaines conditions, le joueur pourra aussi activer temporairement une armure de combat permettant à la fois de voler et lancer des micro-missiles sur ses adversaires.

Contenus PvE, PvP et PvPvE

8BA7FFF7_C300_4F5F_90DA_A9917C0D93EC.jpg

Earth: Revival affiche la même volonté de diversifications dans les activités in-game : des quêtes, des donjons (pour des groupes de quatre joueurs), mais aussi des raids et des world bosses d’envergure. Le jeu intègre aussi plusieurs modes PvP : des arènes opposant deux équipes de quatre joueurs ou deux équipes de 12 joueurs, ainsi qu’un mode PvPvE dans lequel les joueurs doivent à la fois compter avec la faune et d’autres survivants. Certaines zones ont ainsi vocation à être « PvP » imposant aux joueurs de prendre le risque ou non de s’y aventurer (le développeur envisage néanmoins des serveurs PvP et d’autres PvE de sorte que les joueurs puissent choisir leur expérience de jeu – mais sur un serveur PvP, il ne devrait pas être possible de désactiver le PvP par simple convenance). On retient quoi qu’il en soit que le développeur entend proposer différents formats d’affrontements entre joueurs, dans lesquels différentes tactiques et stratégies devront être mises en œuvre.

On le comprend, Earth: Revival affiche certaines ambitions (trop ?), en mêlant des styles de jeu divers, en multipliant les activités (dont certaines se révèleront manifestement très chronophages), le tout dans un jeu distribué à la fois sur PC et plateformes mobiles – avec les contraintes que ça implique. Pour autant, Nuverse a aussi de gros moyens (ceux de ByteDance) et pourrait donc réussir son pari en attirant des joueurs de profils variés. La date de sortie précise de Earth: Revival n’est pas encore arrêté, mais le jeu devrait être lancé dans le courant de l’année prochaine.

Voir aussi  Hausse lgre de la dette extrieure de la Chine — Chine Informations



Source link

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *