“Les désaccords ne doivent pas conduire à la division”



La réaction bienveillante du ministère chinois des Affaires étrangères à l’arrivée au pouvoir de Joe Biden mais aussi les premières sanctions annoncées par Pékin le jour de l’investiture du nouveau président américain reflètent une situation complexe et inconfortable pour la Chine.

“Au cours des dernières années, trop de mines ont été posées dans les relations sino-américaines, il faut déminer. Trop de ponts ont été brûlés, il faut les réparer. Trop de routes ont été détruites, il faut les reconstruire”, a déclaré Hua Chunying, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, le 21 janvier, en évoquant les relations sino-américaines plus que tendues sous l’administration de Donald Trump.

“La Chine prend note que le président Biden a dit dans son récent discours que la démocratie est censée permettre des voix différentes et que les désaccords ne doivent pas conduire à la division. Cela devrait également se refléter dans les relations internationales”, relate Huanqiu Shibao, journal nationaliste de Pékin.

Les premières sanctions chinoises de l’ère Biden

La déclaration de Mme Hua montre une attitude bienveillante quant à l’arrivée au pouvoir de Joe Biden. Mais, quelques heures plus tôt, vers 1 heure du matin heure de Pékin, peu de temps après le discours présidentiel du nouveau locataire de la Maison-Blanche à Washington, le ministère chinois des

[…]

Zhang Zhulin





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *