Tower of Fantasy – Interview Tower of Fantasy : les mises à jour, la conception de simulacres et le principe des gacha games en questions


sharedopenworld1.jpg

Fin 2021, Hotta Studio lançait Tower of Fantasy en Chine et en août dernier, le MMORPG cross-plateforme faisait l’objet d’une localisation en Occident – et notamment en français. Tower of Fantasy est régulièrement mis à jour (une version 2.0 déployée en Occident le 20 octobre dernier, alors que la version chinoise s’apprête à évoluer en version 2.3) et nous en avons profité pour soumettre quelques questions à l’équipe de développement afin d’en apprendre davantage sur le processus de créations des mises à jour et la conception des Simulacres (les archétypes de personnages jouables de ToF), ou encore sur le principe même de gacha game, manifestement populaire auprès des joueurs aujourd’hui mais qui soulève aussi des questions quant à leur modèle économique. Hotta Studio nous répond.

***

JeuxOnLine : En Occident, Hotta Studio n’est pas encore très connu. Pouvez-vous nous présenter le studio et nous expliquer ses liens précis avec Tencent ? Et pouvez-vous présenter et nous indiquer votre rôle au sein de l’équipe de développement ?

Sky : Bonjour ! Mon nom est Sky, je suis le lead designer de l’équipe de Tower of Fantasy.

Notre équipe  de développement se compose actuellement de 200 personnes, ayant une solide expérience forgée en travaillant sur des jeux bien connus et qui ont développé des titres reposant sur l’Unreal Engine. Plus de 25% ont une expérience dans le game design, le design artistique et la programmation. Cette expérience est renforcée par les principaux membres de l’équipe qui ont de nombreuses années d’expérience dans le développement de jeux d’action, la gestion de combat et le level design. Les membres de notre équipe sont également très familiers du développement de titres utilisant l’Unreal Engine, ce qui constitue aussi un avantage pour notre équipe. Ainsi, Tower of Fantasy est développé de façon indépendante par Hotta Studio et édité par Level Infinite, le label mondial de Tencent Games.

Tower of Fantasy 2.0: Vera

JOL : Tower of Fantasy a été lancé en Occident en août dernier et le 20 octobre, la version 2.0 a été déployée, avec notamment deux nouvelles zones à explorer (le désert de Gobby et la cité futuriste de Mirroria) : pouvez-vous nous parler des spécificités de ces deux zones (manifestement balayées par des effets climatiques) et le type de contenus que les joueurs peuvent y trouver ? Et selon vous, la mise à jour est-elle accessible aux nouveaux joueurs qui découvriraient le jeu seulement maintenant (pour appréhender le scénario, être à niveau avec les joueurs vétérans) ?

L’extension Vera offre aux joueurs deux nouvelles zones – le Désert de Gobby, sauvage et irradié, et en son centre, la city cyberpunk Mirroria. À première vue, cette cité étincelante peut paraitre comme un oasis et offrir un répit au regard de la dureté du désert, mais les joueurs découvriront vite qu’elle est aussi pleine de dangers et de conflits.

Les deux zones proposent leur lot de nouvelles missions, des événements inédits, des raids, des instances, des monstres et des bosses légendaires à affronter, ainsi que de nouveaux véhicules à débloquer et de nouvelles armes à maîtriser. Cependant, c’est dans une section du Désert connue sous le nom d’Entrespace que le plus grand défi vous attend. En entrant dans l’Entrespace, tout l’environnement s’assombrit, apportant avec lui un sentiment d’appréhension et le risque de croiser les Entités de l’Entrespace et tous les adversaires qui hantent cette zone. Les Entités de l’Entrespace se présentent sous de nombreuses formes et sont responsables de la dégradation de l’écosystème déjà fragile de Vera. Les plus mortels d’entre eux sont connus sous le nom d’Abyssants, mais pour les Vagabonds qui sont assez courageux pour les affronter, les récompenses sont abondantes.

Tower of Fantasy: Vera

Comme vous le mentionnez, la nature sauvage est maintenant plus rude et dangereuse pour les joueurs. Dorénavant, l’ennemi ne prend pas uniquement la forme de créatures ou de bosses, mais l’environnement lui-même est hostile. Ça a été un défi pour nous d’ajouter cette composante aux mécaniques de jeu. Par exemple, alors que vous explorez le désert de Vera, vous pouvez être confronté à des tempêtes de sable ou vous retrouver dans des sables mouvants. Ces deux phénomènes naturels peuvent être mortels pour votre personnage, vous devez donc faire attention à ce que vous faites et être prêt à vous mettre à l’abri si vous constatez que le temps change.

Voir aussi  La Nouvelle-Zélande déclare sa victoire sur le Covid-19

Et à la fois pour les nouveaux joueurs et les vétérans, nous avons préparé une option permettant de choisir de continuer l’intrigue principale de Tower of Fantasy ou de la zapper juste après le tutoriel pour accéder directement à l’extension Vera. Donc si vous êtes un nouveau joueur de Tower of Fantasy, pas d’inquiétude, vous pouvez débuter avec l’extension Vera et découvrir la trame initiale plus tard. Etant donné que l’intrigue de l’extension est fondamentalement différente de ce que les joueurs ont vu dans l’histoire originale, il n’y a pas de risque de spoilers – vous êtes confrontés à une nouvelle histoire et à de nouveaux personnages. Et bien sûr, les personnages de l’histoire initiale sont conservés.

JOL : Les personnages (les Simulacres) sont une composante importante du gameplay de Tower of Fantasy, dans la mesure où ils permettent de débloquer de nouvelles armes et aptitudes, et ils contribuent ainsi à renouveler l’expérience de jeu. Pouvez-vous nous expliquer le processus de création d’un Simulacre ? Comment déterminez-vous leur gameplay ? Est-ce en fonction des attentes des joueurs ? En fonction des futurs contenus du jeu ? Basé sur les personnages déjà disponibles pour développer des synergies ?

Lorsque nous introduisons un nouveau personnage, nous prenons en compte ses principales aptitudes et les mécanismes de jeu, associées au personnage et à son style, ainsi que les combos appropriés. Ensuite, nous approfondissons le processus pour créer un personnage plus complet et bien développé, en tenant compte de la façon dont il s’intègre dans l’intrigue générale, avec ses aptitudes, etc.

Ruby

À titre d’exemple, prenons le processus de création de Ruby.

Le point de départ quand nous discutons de nouveaux personnages (Simulacre) est naturellement le fait que le design doit être différent de la galerie de personnages déjà existants, mais aussi la façon dont ils vont cohabiter avec les autres personnages, avec l’univers de jeu, que ce soit en terme de lore et de mécaniques de jeu. Dans le même temps, nous considérons quelles caractéristiques rendront le personnage unique par rapport aux autres. Par exemple, le feu est le principal élément de Ruby et nous avons fait en sorte que son nom y fasse écho, tout comme son identité, sa biographie et son apparence. D’un point de vue culturel, l’élément feu représente la positivité, l’enthousiasme et l’espoir, et ça correspond parfaitement à Ruby.

Voir aussi  La mise en scène politique américaine ne peut pas stopper le progrès à Hong Kong — Chine Informations

Ensuite, nous avons arrêté le design de Ruby, son style visuel et comment elle s’intégrait dans l’histoire. Il était alors temps de penser aux aptitudes de Ruby : comment elle attaque, quel est son rôle au sein d’une équipe, comment nous allons équilibrer ses capacités avec celles des autres personnages.

Et pour le style de Ruby, nous pensons réellement qu’elle devait être mignonne, mais aussi que son background fasse écho aux Abyssants. Nous avons donc combiné son apparence enfantine à des pouvoirs impressionnants. Dans le jeu, le rôle de Ruby dans le combat d’équipe est celui d’un damage dealer explosif (infligeant de gros dégâts). Spark, l’arme qui accompagne Ruby, génère des rayons de pure énergie et est à la fois cool et très destructif.

JOL : Ruby est donc le dernier Simulacre en date déployé dans la version occidentale de Tower of Fantasy. Pouvez-vous détailler ses capacités ? Et que pouvez-vous nous dire des prochains personnages à venir dans Tower of Fantasy, et de leur rôle dans les mécaniques de jeu ?

En effet, Ruby a rejoint la galerie de Simulacre, accompagné par Dolly, sa poupée lapin. Ruby embarque avec elle une nouvelle arme puissante, Spark, qui génère des attaques de feu dévastatrices. Quant aux prochains personnages, nous ne sommes pas encore prêts à révéler davantage de détails pour l’instant, simplement pour que les joueurs en aient la surprise le moment venu. Mais nous avons de nombreuses idées à intégrer au jeu – à la fois avec de nouveaux personnages et leurs styles de combat uniques.

Tower of Fantasy 2.3

JOL : À propos de l’avenir de Tower of Fantasy, la version chinoise est en passe d’évoluer en version 2.3 (après une version 2.1 qui poursuit la trame narrative de Vera et une version 2.2 apparemment consacrée au housing). Cette version 2.3 ajoute manifestement une nouvelle zone tropicale. Pouvez-vous nous dire quelques mots sur ce que les joueurs pourront y trouver ?

La mise à jour 2.3 de la version chinoise de Tower of Fantasy conduira les joueurs vers une nouvelle carte intitulée « Marais » : elle est totalement différente du désert de Vera et la cité de Mirroria, mais comme pour Vera, les joueurs pourront découvrir de nombreuses nouvelles fonctionnalités en jeu. Nous avons conscience que nos joueurs sont avides de découvrir tous les nouveaux contenus qui sont déployés dans la version chinoise du jeu, et nous faisons de notre mieux pour proposer ces contenus aussi rapidement que possible à notre communauté mondiale.

JOL : À tort ou à raison, Tower of Fantasy est souvent comparé à Genshin Impact. Selon vous, en quoi Tower of Fantasy diffère d’autres jeux du même style ? Par exemple, votre jeu semble puiser son inspiration bien plus directement dans les mécaniques de MMO. Envisagez-vous d’étoffer le contenu multijoueur de grande envergure, des mécaniques davantage basées sur les interactions entre joueurs ou des fonctionnalités plus sociales ?

Tower of Fantasy: Vera

Dès les tout premiers concepts, Tower of Fantasy a été fondamentalement pensé comme un MMORPG. Dès lors, rendre toutes les mécaniques intéressantes dans un gameplay de monde partagé a été notre principal objectif. Et nous conservons cette philosophie pour les mises à jour à venir. Comme tout MMORPG, Tower of Fantasy est un projet en constante évolution, donc nous étudions toujours de nouvelles idées à intégrer dans le jeu – à commencer par des mécaniques d’événements, des instances ou des donjons, des world bosses ou les conditions climatiques dans le jeu. Et toutes ces fonctionnalités sont intégrées avec l’idée qu’elles seront explorées par des groupes de joueurs, donc les interactions sont une composantes cruciales du gameplay. Nous avons aussi ajouté quelques fonctionnalités sociales intéressantes dans Vera, comme de nouvelles emotes, de nouvelles façons d’interagir avec les membres de l’équipe, les presets du chat, etc. Et il y a encore davantage de fonctionnalités que nous ajouterons dans le jeu à l’avenir.

Voir aussi  Shadowbringers - Le festival du Gold Saucer 2021 débute bientôt

JOL : Comment voyez-vous l’avenir des jeux gacha ? Certains jeux gacha sont extrêmement populaires, mais le modèle économique (plus ou moins basé sur la chance) est sujet à débat, et est parfois très frustrant pour les joueurs (par exemple quand ils ne parviennent pas à débloquer le personnage de leur choix). Comment appréhendez-vous cette problématique ? Comment éviter trop de frustration chez les joueurs ? Avez-vous des réflexions sur la façon dont les jeux gacha pourraient évoluer à l’avenir ?

Tower of Fantasy

Et bien, c’est le caractère aléatoire de la mécanique du gacha qui rend les gens parfois heureux et parfois déçus. Mais en même temps, nous essayons toujours d’intégrer de telles mécaniques dans nos jeux en faisant en sorte que les joueurs aient le sentiment d’avoir reçu quelque-chose de valeur. Nous voulons que les joueurs apprécient notre jeu et y jouent régulièrement, c’est pourquoi l’aspect gacha de l’expérience du joueur est à la fois crucial et sensible pour nous. Je pense qu’à l’avenir, les jeux pourront encore améliorer l’expérience des joueurs en optimisant les algorithmes afin de rendre les mécanismes aléatoires du jeu moins décevants, car en fin de compte, le but des jeux est toujours de s’amuser, et nous devons toujours nous en souvenir.

JOL : Avez-vous un commentaire pour les joueurs francophones de Tower of Fantasy ?

Bien sûr ! Nous sommes vraiment heureux de voir que de nombreux joueurs français viennent jouer au jeu et en profitent avec leurs amis. Nous sommes également heureux de voir des influenceurs français de premier plan jouer à Tower of Fantasy, le diffuser en streaming et créer du contenu de qualité. Et ce que nous voulons dire à toute la communauté, c’est : continuez à apprécier Tower of Fantasy et s’il vous plait, partagez vos commentaires avec nous. Nous avons des canaux officiels pour les joueurs francophones sur Facebook, Twitter et Discord, et nous sommes toujours présents pour vous ! Nous aimons notre communauté francophone et nous avons également entendu dire que la culture anime est très populaire en France. Alors, pour ceux d’entre vous qui n’ont jamais essayé ToF, nous espérons que vous apprécierez notre jeu !

Merci de nous avoir consacré du temps !



Source link

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *