Summoners War Chronicles – Bien débuter dans Summoners War: Chronicles


Summoners War Chronicles

Summoners War: Chronicles a été lancé internationalement le 9 mars dernier et le RPG de collection du studio Com2uS suscite manifestement un certain engouement auprès des joueurs – après un premier weekend d’exploitation, le jeu revendique déjà cinq millions de joueurs dans le monde, se classe dans le top 10 des jeux mobiles les plus populaires de l’AppStore dans plusieurs pays en Asie et en Europe (et notamment en France) et sur PC, Summoners War: Chronicles apparait parmi les meilleures ventes sur Steam. De nombreux joueurs se sont donc manifestement déjà aventurés dans le Royaume de Rahil. Summoners War: Chronicles est néanmoins un jeu très riche et dense, et on revient sur quelques grands principes permettant de bien débuter son aventure pour ne pas compromettre sa progression à long terme.

Choix d’Invocateur et choix des armes

On le sait, Summoners War: Chronicles invite les joueurs à choisir un Invocateur au début du jeu, parmi les trois disponibles : la lanceuse de sorts Orbia spécialisée dans les dégâts (DPS), le chevalier Cleaf qui endosse un rôle plutôt défensif et de contrôle (Tank) et la jeune Kina capable de prodiguer soins et buffs (Support). Dans Summoners War: Chronicles, l’Invocateur est accompagné de trois Monstres et le choix de ces Monstres dépend principalement du rôle déjà assumé par l’Invocateur – si on joue Orbia, par exemple, des Monstres DPS seront sans doute redondants alors que des Monstres solides pouvant monter en première ligne (Tank) ou capables de soigner (Soutien) seront plus utiles pour composer une équipe homogène.

À chacun de choisir son Invocateur en fonction de son style de jeu de prédilection, mais il est important de noter que l’équipement de l’Invocateur permet de le spécialiser, en fonction des attributs Feu, Vent, Eau, Lumière ou Ténèbres et des compétences qui en découlent. Cette spécialisation peut modifier significativement le rôle de l’Invocateur au sein de l’équipe. Tour d’horizon de ces spécialisations.

Orbia

Orbia dispose de passifs (personnels) permettant d’augmenter les dégâts élémentaires et la puissance de ses coups critiques. Orbia inflige de gros dégâts basés sur son niveau de précision (Accuracy), encore augmentés par sa capacité à infliger des debuff à ses adversaires. 

  • Lorsqu’Orbia utilise un bâton de Feu et son ensemble de compétences de Feu (un profil offensif), elle inflige des burns (un DoT augmentant régulièrement les dégâts infligés à l’adversaire) et diminue les résistances adverses, son rôle consiste donc principalement à infliger des dégâts dans le temps ;
  • En spécialisation Eau (contrôle), elle peut figer ses adversaires dans la glace et augmenter la durée des contrôles (incluant le gel), pouvant donc entraver la mobilité et les actions de ses adversaires ;
  • En spécialisation Vent, Orbia augmente les dégâts qu’elle inflige en fonction des effets négatifs déjà appliqués à la cible (plus la cible a d’effets négatifs, plus Orbia est efficace), elle réduit en outre les dégâts et les défenses de sa cible, en d’autres termes elle inflige d’autant plus de dégâts que la cible est affaiblie ;
  • Ses compétences de Lumière permettent d’augmenter le niveau de coups critiques et de retirer les buffs des ennemis afin de maximiser les dégâts infligés ;
  • Enfin en se spécialisant dans les compétences de Ténèbres, Orbia peut drainer les points de vie de ses ennemis tout en augmentant son niveau d’Accuracy (une statistique importante pour Orbia), réduire la résistance et la vitesse de déplacement de ses cibles, ou encore empoisonner ses adversaires et les empêcher de se soigner ; le set de compétences peut donc se révéler particulièrement efficace.
Cleaf

Le jeune chevalier Cleaf a un profil de protecteur et ses passifs lui permettent donc réduire les dégâts encaissés par l’ensemble de son équipe. Il augmente également la défense de toute son équipe (et les dégâts de Cleaf sont proportionnels à son niveau de défense) et obtient des soins progressifs dès lors qu’il a moins de 30% de ses points de vie. De quoi composer une équipe particulièrement résistante au combat.

  • Dès lors que Cleaf se spécialise dans l’attribut Feu (plutôt offensif), son set de compétences lui permet d’assommer ses adversaires (Stun) et de détruire des points de vie de l’ennemi, d’empêcher l’adversaire de se soigner et notamment d’infliger des dégâts progressifs de saignements ;
  • Spécialisé en Eau (plutôt un profil de débuffeur), Cleaf réduit l’attaque et la vitesse d’attaque de ses adversaires, ainsi que la précision de l’ennemi et y ajoute une compétence de provocation ;
  • Les compétences de Vent (plutôt protectrices) permettent de drainer les points de vie de la cible et de générer un bouclier protecteur, il peut infliger des dégâts qui ignorent la défense de l’adversaire, en plus d’augmenter encore le niveau de défense de son équipe ;
  • Spécialisé dans l’attribut Lumière (handicaper l’adversaire), Cleaf peut infliger un aveuglement à l’adversaire (qui empêche l’auto-attaque de l’ennemi), puis infliger un silence (l’adversaire ne peut plus utiliser ses compétences) pour entraver significativement les possibilité d’actions de l’ennemi, et Cleaf dispose en outre d’une invincibilité temporaire ;
  • Enfin en Ténèbres, Cleaf réduit les chances de l’adversaire d’infliger des dégâts critiques tout en s’octroyant des soins progressifs, il dispose surtout d’une compétence d’Endure (il ne peut pas être tué), de renvoyer une partie des dégâts qu’on lui inflige tout en réduisant les dégâts encaissés, complétés par une compétence de provocation – l’adversaire est incité à frapper, alors que Cleaf renvoie les dégâts, tout en se protégeant.
Kina

Enfin, Kina est une Invocatrice de soutien, qui prodigue donc des soins et de nombreux avantages à toute son équipe – et sa principale compétence passive consiste à octroyer un bonus de +20% de précision et de vitesse d’attaque à l’ensemble des Monstres de son équipe dès lors qu’elle a plus de 90% de ses points de vie. Quand Kina va bien, son équipe est plus efficace.

  • Lorsque Kina se spécialise en Feu (un ensemble de compétences très polyvalent), elle dispose d’un burn pour les dégâts mais peut surtout augmenter le niveau d’attaque et réduire le temps de rechargement des compétences de ses Monstres, et prodiguer des soins ;
  • En se spécialisant en Eau, Kina inflige des dégâts dans le temps (Morsure de glace), augmente la vitesse d’attaque et le niveau de coups critiques de l’ensemble de son équipe ;
  • La spécialisation Vent lui octroie une compétence de dégâts dans le temps (Choc électrique), mais surtout un buff de précision pour son équipe, la capacité d’effacer les debuffs de ses Monstres, de supprimer les buffs de l’ennemis et de réduire les résistances adverses : elle améliore les capacités de ses Monstres et réduit celles de l’adversaire ;
  • En Lumière, Kina prodigue des soins progressifs, booste les soins progressifs qu’elle prodigue et y ajoute une capacité de soins immédiats, autant dire qu’elle assume ici pleinement son rôle de soigneuse ;
  • Enfin en Ténèbres, Kina peut renvoyer les dommages qu’on lui inflige et dispose surtout de la capacité de ressusciter elle-même ses Montres tombés au combat.

On comprend que les trois Invocateurs de Summoners War: Chronicles ont chacun un profil très différent, sans qu’aucun ne soit vraiment meilleur que les autres. Ils permettent donc aux joueurs de faire leur choix en fonction de leur style de jeu (Orbia suppose d’esquiver très dynamiquement pour rester en vie quand Cleaf peut encaisser plus facilement par exemple) ou en fonction des activités pratiquées en jeu (affronter des bosses en PvE ou d’autres joueurs en PvP). On notera néanmoins que certains Invocateurs ont des compétences passives d’équipe (Cleaf et Kina) quand d’autres (Orbia) ont des passifs plus personnels et la différence peut être très significative en jeu – dans un cas, les passifs sont appliqués à quatre personnages, dans l’autre à un seul.

Feuille de personnage
Compétences

À noter également qu’au-delà du choix initial d’un Invocateur, les personnages évoluent et se spécialisent ensuite tout au long du jeu, notamment via des choix de compétences (on progresse dans des arbres de compétences qui orientent les capacités du personnage), et en améliorant son équipement (notamment dans des donjons permettant d’obtenir des objets légendaires ou via l’artisanat et l’amélioration d’objets).

Invoquer et composer son équipe de Monstres

L’Invocateur est le pilier central d’une équipe, mais bien choisir ses Monstres est évidemment tout aussi déterminant. Là encore, il n’y a pas de Monstres intrinsèquement meilleurs que d’autres, mais des Monstres qu’on apprécie de jouer et des choix stratégiques à faire afin de composer une équipe cohérente et complémentaire : s’assurer de pouvoir infliger de gros dégâts et/ou de les décupler, d’handicaper l’adversaire, mais aussi de prodiguer des soins ou de pouvoir encaisser les dégâts ennemis, etc. Pour autant, des choix tactiques peuvent être faits pour améliorer son équipe.

Invocation

Le cœur du gameplay de Summoners War: Chronicles repose donc sur la collection de Monstres – plus on en possède, plus on a d’options pour son équipe. Comme dans Sky Arena, les Monstres s’obtiennent principalement grâce à des « vélins », des parchemins permettant d’invoquer des monstres aléatoirement :

  • Les Vélins inconnus octroient des Monstres 1-4★ naturels (incluant des Monstres Lumière et Ténèbres) : il s’agit des Monstres les plus courants mais pas forcément les moins intéressants ;
  • Les Vélins mystiques garantissent l’obtention de Monstres 3-5★ naturels ;
  • Les Vélins légendaires débloquent des Monstres 4-5★ naturels ;
  • Les vélins de transcendance octroient un monstre 5★, évidemment nativement puissant.
  • Et s’y ajoutent des vélins élémentaires qui permettent d’obtenir spécifiquement un Monstre d’un attribut Feu, Eau ou Vent, voire Lumière ou Ténèbres. 

On obtient de nombreux vélins au cours de sa progression et le jeu accorde aussi régulièrement des vélins supplémentaires en faisant des invocations : on reçoit par exemple un vélin légendaire tous les 70 vélins invoqués, un vélin de transcendance tous les 35 vélins légendaires utilisés, etc. En commençant le jeu, une invocation de débutant garantit aussi l’obtention d’un Monstre 5★ ou de deux Monstres 4★ afin de faciliter ses premiers pas en jeu.

Summoners War Chronicles

Comme dans nombre de gacha games, Summoners War: Chronicles propose aussi des bannières temporaires qui durent généralement deux semaines et augmentent les chances d’obtenir le Monstre de la bannière.

À noter que pour 200 vélins invoqués sur une bannière, on a la garantie d’obtenir le 5★ de la bannière (Pity) : il peut donc être intéressant d’économiser quelques vélins pour être sûr d’en avoir au moins 200 d’utilisables le temps que dure la bannière et ainsi avoir la garantie d’obtenir le Monstre convoité au bon moment. À l’inverse, inutile de gaspiller des vélins dans une bannière quand le Monstre n’a pas un intérêt déterminant pour l’équipe, ou quand on n’est pas sûr d’avoir 200 vélins à investir dans la bannière au cours des 14 jours à venir (puisqu’on a alors le risque de ne pas obtenir le Monstre 5★ qu’elle doit octroyer).

Niveaux, compétences, éveil, runes : faire progresser ses Monstres

Est-ce pour autant pertinent de rechercher principalement des Monstres 5★ ? Pas forcément dans la mesure où le principal enjeu de Summoners War: Chronicles consiste à faire progresser et à améliorer ses (trois) Monstres de prédilection – améliorer ses Monstres permet notamment de gagner en « puissance » d’équipe et le niveau de puissance détermine notamment les malus ou bonus appliqués dans la plupart des donjons du jeu (faute de puissance suffisante, certains contenus sont extrêmement difficiles, voire impossibles).

Améliorations de monstre

Il faudra donc améliorer le niveau de ses Monstres (70 niveaux), améliorer leurs compétences (trois à cinq compétences à monter selon les Monstres) et débloquer leurs 15 niveaux d’Eveil (l’Eveil améliore les compétences et en ajoute une active ou passive).

Or l’amélioration de Monstres nécessite diverses ressources et les ressources de Monstres 3★ ou 4★ sont bien plus faciles à obtenir en grande quantité que les ressources nécessaires aux Monstres 5★. À titre d’exemples, il faut 3000 pièces d’or pour gagner un niveau de compétence de Monstre 3★, 10 000 pour un Monstre 4★ et 50 000 pour un Monstre 5★. Pour atteindre les niveaux de compétences maximum, il faudra surtout accumuler des dizaines de fragments du même Monstre et logiquement, on a généralement bien peu d’exemplaires des Monstres les plus rares, alors qu’accumuler des fragments d’un Monstre commun, même en grand nombre, est relativement aisé. Et mieux vaut un Monstre 3 ou 4★ totalement optimisé qu’un Monstre 5★ natif qu’on peine à faire progresser. 

Runes

Par la suite, les Monstres pourront aussi être améliorés avec des « runes », qui correspondent peu ou prou à l’équipement des Monstres et augmentent leurs statistiques ou ajoutent des effets (les runes peuvent être équipées ou déséquipées sur tels ou tels Monstres librement comme de l’équipement). Certaines améliorent le niveau d’attaque, d’autres la défense ou les points de vie des Monstres, avec des améliorations en absolu ou en pourcentage (plus on progresse, plus les améliorations en pourcentage ont des effets significatifs), d’autres runes augmentent la vitesse d’attaque, les chances de placer un coup critique ou le niveau de dégâts critiques, la précision ou les résistances, etc. Il faut donc faire preuve de stratégie en utilisant des runes adaptées au rôle du Monstre : par exemple, on a intérêt à privilégier les runes augmentant l’attaque, les chances d’infliger un coup critique et le niveau de dégâts critiques pour un Monstre spécialisé dans les dégâts (DPS). 
Les runes ont en outre un niveau de qualité (de neutre à légendaire) qui détermine le nombre de statistiques, sous-statistiques ou effets qu’elles améliorent, et elles ont aussi un niveau (de 0 à +12) qu’on peut faire progresser (inutile de se précipiter, il est préférable de privilégier peu de runes pertinentes à améliorer significativement que de gaspiller ses ressources à monter des runes qu’on abandonnera rapidement). En outre, réunir certaines runes dans des sets (de deux à quatre runes) permet de décupler leurs effets. On le comprend, les runes sont importantes dans la mesure où elles améliorent à la fois significativement les capacités des Monstres mais aussi le niveau de puissance de l’équipe.

Se laisser guider pour progresser

On comprend que la progression dans Summoners War: Chronicles passe par de nombreux leviers différents – les niveaux, les compétences et l’équipement de l’Invocateur, parallèlement à la bonne sélection de Monstres, leur progression et leurs runes. De quoi s’y perdre ? Oui et non. Le contenu du jeu est très dense, mais le joueur est efficacement guidé dans sa progression grâce aux quêtes principales et secondaires de l’univers de jeu. Chaque notion est expliquée progressivement et chaque contenu du jeu a un rôle bien précis dans la progression du joueur – chaque type de raids ou donjons octroie des récompenses spécifiques et le joueur peut donc toujours choisir où s’investir en fonction de ses objectifs du moment.

  • En vrac, les Donjons du Chemin de l’entrainement servent plutôt à gagner de l’expérience, des potions d’expérience pour les Monstres ou encore des vélins d’invocation 3★ à 5★ ;
  • les Donjons du Chemin de l’Aventure sont dédiés aux runes servant à équiper les Monstres ;
  • les Donjons de Subjugation permettent de récupérer de l’équipement légendaire pour son Invocateur (pour l’équiper ou pour récupérer des composants d’artisanat) ;
  • les Donjons de Cairos octroient des « essences » qu’on utilise pour « éveiller » ses Monstres ;
  • les Expéditions, qui doivent parfois être menées avec des Monstres spécifiques, donnent des récompenses de progression diverses comme des points de compétences ;
  • les Donjons Secrets abritent des fragments de Monstres, etc.
Summoners War Chronicles

Dans tous les cas, plusieurs donjons sont disponibles dans des niveaux de difficultés différents et permettent aux joueurs de cibler leurs récompenses – il existe par exemple cinq donjons de Subjugation, un pour chaque attribut Feu, Eau, Vent, Lumière ou Ténèbres, permettant aux joueurs de cibler le type d’équipement qu’ils souhaitent looter.

Les donjons nécessitent généralement des ressources pour y accéder (des tickets d’entrée). Certains sont distribués gratuitement chaque jour (qu’on a tout intérêt à utiliser puisqu’on ne peut en stocker qu’un nombre limité), d’autres doivent être achetés avec des cristaux qu’on obtient en jeu ou qui peuvent s’acheter dans la boutique (le jeu est généreux mais mieux vaut les économiser et ne pas les gaspiller inutilement en début de jeu), d’autres encore s’obtiennent avec des ressources plus spécifiques qu’on gagne généralement grâce aux quêtes journalières et répétables.
On peut adhérer ou non à ce principe qui pousse le joueur à se connecter quotidiennement mais on retiendra que le jeu propose un moyen accessible d’accéder facilement à l’intégralité des contenus – une petite routine journalière permet de récupérer aisément les principales ressources nécessaires pour progresser efficacement et à bon compte.

Au gré de la progression, de nouvelles activités pourront être régulièrement débloquées. On pourra s’investir par exemple dans les métiers et la récolte de ressources d’artisanat (on peut envoyer certains de ses Monstres en mission pour procéder automatiquement à ces récoltes), dans les donjons de groupe (le jeu récompense le fait d’aider les autres joueurs) ou encore au sein d’une guilde qui donne accès aux activités de guildes – des contributions et requêtes de guildes, c’est-à-dire des missions qui se renouvellent régulièrement, accordent des récompenses et l’accès à la boutique de guilde et à son contenu.

Summoners War: Chronicles est un jeu très riche et très dense. Les amateurs d’optimisations et de theorycraft peuvent donc être enclins à réfléchir attentivement à leurs premiers pas en jeu, afin d’anticiper une progression de long terme. Le jeu se révèle néanmoins aussi très didactique et très ouvert, proposant de très nombreuses façons différentes de progresser efficacement, de sorte que tous les profils de joueurs puissent faire des choix en fonction de leurs goûts, de leurs envies et de leur propre style de jeu. À chacun d’inventer son équipe ultime et la meilleure façon de la jouer – pour inspirer d’autres joueurs ?
Pour mémoire, Summoners War: Chronicles est distribué en free-to-play sur plateformes iOS et Android et sur PC via Steam et Hive. Le jeu est notamment disponible en français depuis le 9 mars dernier. 

Cet article s’inscrit dans le cadre d’une campagne publicitaire ; il a été rédigé à la demande d’un annonceur, qui l’a relu avant publication, sans demander de modification sur le fond.



Source link

Voir aussi  La difficile sauvegarde de la forêt des Cardamomes

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *