Blog sur l'asie et ses merveilles ou pas Uncategorized NetEase – NetEase Games s’implante en Europe et s’offre le studio parisien Quantic Dream

NetEase – NetEase Games s’implante en Europe et s’offre le studio parisien Quantic Dream


NetEase Games poursuit sa stratégie d’acquisitions et d’investissements internationaux : après le Japon et les Etats-Unis, le géant chinois lorgne vers l’Europe et s’offre le studio parisien Quantic Dream et ses jeux narratifs. 

NetEase s'offre Quantic Dream

On le sait, depuis maintenant plusieurs mois, le géant chinois NetEase mène une stratégie d’expansion internationale très active (manifestement pour ne pas être totalement dépendant de ses activités en Chine), enchainant tantôt les acquisitions de studios déjà bien établis, tantôt le financement de créations de studios par des vétérans de l’industrie du jeu – en vrac et depuis seulement le début de l’année, NetEase a investi dans la création de Nagoshi Studio au Japon, puis de Jackalope Games, Jar of Sparks ou Something Wicked Games aux Etats-Unis. Le géant chinois restait néanmoins absent d’Europe. Un oubli maintenant réparé : NetEase vient de s’offrir le développeur parisien Quantic Dream – et ce n’est peut-être pas totalement une surprise dans la mesure où NetEase avait déjà investi dans Quantic Dream il y a trois ans.

Du haut de ses 25 ans d’existence, Quantic Dream est évidemment un acteur bien connu de la scène vidéo ludique française, européenne et mondiale du jeu vidéo, à qui l’on doit notamment Heavy Rain, Beyond: Two Souls ou encore Detroit : Become Human – et qui travaille actuellement avec Lucasfilm Games sur son prochain jeu d’action / aventure, Star Wars Eclipse. Comme de coutume avec les acquisitions de NetEase, l’équipe dirigeante de Quantic Dream a vocation à rester en place et le studio devrait continuer à évoluer de façon indépendante.

De son côté, NetEase voit manifestement un double intérêt dans cette acquisition : mettre un premier pied en Europe et s’attacher les compétences du studio parisien en matière de narration vidéo ludique non linéaire (l’une des grandes spécialités de Quantic Dream).

Voir aussi  Au Japon, prolongation d’un mois de l’état d’urgence

Le duo ne précise pas le montant de l’opération, mais on sait qu’une partie des salariés de Quantic Dream disposait de parts dans la capital de la société et profiteront donc des fruits de cette acquisition. D’après David Cage, le patron de Quantic Dream, l’opération permettra « d’accélérer la vision qu’il nourrit pour le studio, et de créer des titres marquants qui touchent les joueurs émotionnellement ».



Source link

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *