NCsoft – Un troisième trimestre « de transition » chez NCsoft en prévision du lancement mondial de Throne and Liberty


Alors que le département mobile de NCsoft accuse une baisse de chiffre d’affaires quand les jeux PC progressent sensiblement, le géant coréen prépare le lancement mondial de Throne and LIberty avec un partenaire externe. 

Throne and Liberty

Voici quelques jours, NCsoft présentait ses comptes du troisième trimestre 2022, qu’on pourrait qualifier de « trimestre de transition ». Le géant sud-coréen enregistre un chiffre d’affaires de 604 milliards de wons (441 millions d’euros) en baisse de 4% par rapport au trimestre précédent, pour un bénéfice net de 182 milliards de wons (132,9 millions d’euros) en progression de 53% au regard du trimestre précédent – la hausse du bénéfice malgré un chiffre d’affaires en baisse s’explique par des mesures d’économies, de marketing et des avantages salariaux au sein de l’entreprise.

Le mobile en baisse, le PC en progression

On retient également que le chiffre d’affaires du département mobile pèse l’équivalent 319 millions d’euros de chiffre d’affaires, soit une baisse de 8% au cours du trimestre, principalement due au déclin des résultats de Lineage W et de Lineage 2M. Selon NCsoft, après un démarrage très solide, Lineage W est maintenant en « phase de stabilisation » (plus concrètement, le MMO enchaine son troisième trimestre de baisse de résultat et selon NCsoft, la tendance devrait se poursuivre jusqu’à début 2023). Le jeu devrait ensuite trouver son rythme de croisière.

Parallèlement, les MMORPG PC du groupe enregistrent leur quatrième trimestre de progression, atteignant un chiffre d’affaires de 70,9 millions d’euros sur le trimestre (+1%). Le résultat est porté par l’indétrônable Lineage 2 et les serveurs Classic d’Aion, parallèlement au dixième anniversaire de Guild Wars 2.

NCsoft : chiffre d'affaires par jeux au troisième trimestre 2022

Un partenaire international pour Throne and Liberty

Test interne de Throne and Liberty : création de personnage

Et quid de l’avenir ? À moyen terme, NCsoft se focalise sur son prochain MMORPG PC, Throne and Liberty dont la sortie est toujours prévue au premier semestre 2023 et qui doit faire l’objet d’un lancement mondial simultané à la fois sur PC et consoles.

Voir aussi  Un manchot de l'Antarctique perdu en Nouvelle-Zélande

Manifestement, NCsoft fonde de solides espoirs dans le titre et en prépare donc la sortie, « avec un partenaire externe » (selon la maison mère coréenne, le MMORPG ne sera pas exploité par NC West, sa filiale américaine). Le nom de ce partenaire sera dévoilé « prochainement » (la rumeur veut qu’il s’agisse d’Amazon Games) et ce partenaire révélera dans la foulée le modèle économique de Throne and Liberty. NCsoft préserve le suspens, mais interrogé sur le sujet, le groupe coréen précise que le jeu adoptera « un modèle classique pour l’Occident » – s’il s’avère qu’Amazon Games est effectivement l’exploitant international du MMORPG, on pourrait donc imaginer un modèle buy-to-play (similaire à celui de New World) ou une exploitation free-to-play (sur le modèle de Lost Ark).

Démocratiser le genre massivement multijoueur

Interrogé sur le risque de cannibalisation entre Throne and Liberty et les autre titres du catalogue de NCsoft, le géant coréen se dit peu inquiet : Throne and Liberty repose sur un gameplay qui se démarque des titres sud-coréens traditionnels (précisément pour s’adresser à un public international) intégrant certes des mécaniques PvP (comme nombre de MMO coréens) mais en y ajoutant un solide contenu PvE et en y mêlant aussi des mécaniques de puzzle games ou de RPG.

Le titre est par ailleurs présenté comme un jeu susceptible d’attirer un nouveau public vers le genre massivement multijoueur – NCsoft part manifestement du postulat que le MMO a un fort potentiel de croissance en Occident et que Throne and Liberty pourrait être le jeu susceptible de démocratiser le genre auprès d’une nouvelle génération de joueurs. On sera curieux de découvrir les mécaniques de jeu le moment venu – en commençant sans doute dès la fin de la semaine dans le cadre du G-Star 2022 de Busan, en Corée du Sud.

Voir aussi  La junte militaire a engagé un lobbyiste pour expliquer la “vraie situation” en Birmanie



Source link

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *