Lord of the Rings MMO – Les raisons pour lesquelles Amazon Games a annulé son « Lord of the Rings MMO »


Après trois ans de travail, Leyou et Amazon Games annonçaient l’année dernière l’annulation du développement de leur Lord of the Rings MMO. Pourquoi ? D’après Christoph Hartmann, manifestement à cause de Tencent. 

The Lord of the Rings: The Fellowship of the Ring

En 2018, on se souvient que le groupe chinois Leyou et le développeur Amazon Games annonçaient le développement d’un MMO reposant sur la licence du Seigneur des Anneaux. Ce Lord of the Rings MMO affichait certaines ambitions et collait surtout avec l’agenda d’Amazon, dans la mesure où des synergies auraient pu être trouvées avec la série télévisée The Lord of the Rings: The Rings of Power produite et diffusée par Amazon Prime. En avril de l’année dernière, Leyou et Amazon Games annulaient néanmoins le développement du MMORPG.

Pourquoi ? Manifestement, principalement à cause de Tencent. C’est ce qu’explique Christoph Hartmann, le patron d’Amazon Games dans les colonnes de GameSpot (qui lui consacre un long portrait).

Plus concrètement, quand le projet de MMO Lord of the Rings a été initié, Leyou était encore indépendant, avant d’être finalement racheté par Tencent en 2020 et dès lors, selon Christoph Hartmann, « les choses sont devenues très compliquées ». On le sait, les droits d’adaptation du Seigneur des Anneaux sont détenus par Middle-earth Enterprises et le contrat de licence pour le MMORPG précisait que le projet pouvait être annulé si l’une des parties faisait l’objet d’une acquisition. Et Middle-earth Enterprises a fait jouer la clause lors de l’acquisition de Leyou par Tencent.

D’après Christoph Hartmann, renégocier un contrat avec Middle-earth Enterprises aurait pu être possible et des discussions ont été initiées. Pour autant, ces discussions « trainaient en longueur » et manifestement, Amazon Games et Tencent peinaient à travailler de concert : selon le patron, les deux groupes étaient trop gros pour pouvoir travailler ensemble – l’un et l’autre auraient pu assumer seuls l’intégralité du projet (acquérir les droits et développer le jeu en interne), une coopération n’était donc pas nécessaire et apparemment pas vraiment souhaité. Plutôt que d’y consacrer trop de temps et trop de ressources, Christoph Hartmann précise qu’Amazon Games a préféré y mettre un terme et se focaliser sur ses propres projets – le MMORPG New World et la conclusion d’un partenariat avec SmileGate pour distribuer Lost Ark en Occident. À défaut d’un nouveau MMO sur le Seigneur des Anneaux, l’historique Lord of the Rings Online profite actuellement de l’engouement pour la licence et fait toujours l’objet de mises à jour. 

Voir aussi  X-Legend - Plus de 15 000$ d'achats de loot boxes, mais jugé responsable de ses dépenses



Source link

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *