Le rapport de l’AIEA sur le rejet dans l’océan d’eau contaminé par le nucléaire au Japon présente des limites et est partial (responsable chinois)


Le rapport de l’Agence internationale de l’nergie atomique (AIEA) sur le rejet dans l’ocan d’eau contamine par le nuclaire la centrale nuclaire de Fukushima Daiichi prsente des limites et est partial dans ses conclusions, a dclar un responsable de l’Autorit chinoise de l’nergie atomique (China Atomic Energy Authority, CAEA).

Deng Ge, secrtaire gnral de la CAEA, a dclar que l’AIEA avait invit des experts de plusieurs pays participer la mission d’examen du rejet de l’eau contamine par le nuclaire de Fukushima. Cependant, le rapport ne reflte pas pleinement les opinions et les commentaires de tous les experts, et la CAEA exprime des regrets quant la publication htive de ce rapport par l’AIEA.

Il a indiqu que, premirement, le Japon n’a pas justifi sa dcision de rejeter dans l’ocan l’eau contamine par le nuclaire. La partie japonaise a dlibrment restreint le groupe de travail de l’AIEA pour l’examen du plan de rejet dans l’ocan, l’exclusion d’autres options potentielles. Mme si l’AIEA a reconnu que le plan de rejet dans l’ocan tait conforme aux normes de scurit internationales, elle ne peut pas prouver que le plan de rejet en mer est la seule et la meilleure option pour le traitement des eaux contamines par le nuclaire.

“Deuximement, le Japon n’a pas justifi l’efficacit et la fiabilit long terme de l’installation de traitement”, a poursuivi M. Deng.

Il a ajout que les donnes publies par le Japon montraient que plus de 70% de l’eau traite ne rpondait pas aux normes et ncessitait un traitement supplmentaire. L’efficacit et la fiabilit des performances de l’installation d’puration diminueront encore avec la corrosion et le vieillissement de l’installation au cours des futures oprations long terme.

Voir aussi  Tofu croustillant et caramélisé

Troisimement, le Japon n’a pas justifi l’authenticit et l’exactitude des donnes de l’eau contamine par le nuclaire, a dclar le responsable.

M. Deng a ajout que l’AIEA n’avait procd qu’ un examen et une valuation des donnes et des informations fournies unilatralement par le Japon, et qu’elle avait effectu des comparaisons interlaboratoires pour une petite quantit d’chantillons d’eau contamine par le nuclaire prlevs unilatralement par le Japon. Dans ces conditions, l’authenticit des donnes et l’exactitude des informations restent vrifier et l’indpendance et la reprsentativit de l’chantillonnage sont gravement insuffisantes, le rapport est loin d’tre convaincant.

Quatrimement, le Japon n’a pas justifi que le rejet dans l’ocan d’eau contamine par le nuclaire tait sr et inoffensif pour l’environnement marin et la sant humaine.

M. Deng a expliqu que l’eau contamine par le nuclaire contenait plus de 60 radionuclides. Il n’existe pas encore de technologie efficace pour traiter bon nombre de ces radionuclides. Certains radionuclides longue dure de vie peuvent se propager avec les courants ocaniques et avoir des impacts incertains sur l’quilibre cologique des eaux ctires des pays voisins du Japon, former une bio-concentration et prsenter des risques potentiels pour la salubrit des aliments et la sant humaine.

La Chine exhorte le Japon faire face aux proccupations lgitimes de la communaut internationale, ainsi qu’aux avis et conseils de l’AIEA et d’autres organismes professionnels internationaux faisant autorit, a-t-il appel.

La Chine appelle galement l’AIEA mettre en place ds que possible des dispositifs de surveillance internationale long terme indpendants et efficaces sous sa direction avec la pleine participation de laboratoires tiers des pays voisins du Japon, accorder de l’importance aux points de vue des experts des diffrents pays, et prendre pleinement en considration les proccupations et la participation des parties prenantes, y compris les pays voisins du Japon et les pays insulaires du Pacifique, a dclar M. Deng.

Voir aussi  Pâte à mochi parfaite

');
}




Source link

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *