Elyon – La Soulbringer déployée sur la version occidentale d’Elyon… qui fermera le 7 décembre


La nouvelle classe Soulbringer est jouable à partir d’aujourd’hui. Kakao Games Europe en profite pour annoncer la fermeture définitive des serveurs occidentaux du MMORPG le 7 décembre prochain. 

Soulbringer (Elyon)

On l’a noté, la version occidentale d’Elyon fait aujourd’hui l’objet d’une mise à jour qui débloque notamment une nouvelle classe jouable, la Soulbringer – cette classe rapide et offensive qui manie deux lames simultanément et inspire la peur à ses adversaires.

Le déploiement de la mise à jour s’accompagne néanmoins d’une nouvelle moins réjouissante pour les joueurs du MMORPG : Kakao Games Europe mettra un terme à l’exploitation occidentale d’Elyon le 7 décembre prochain. L’exploitant précise l’annoncer aujourd’hui dans un souci de transparence à l’égard des joueurs.
Concrètement et assez classiquement, il n’est d’ores et déjà plus possible d’acheter de KCoins, la monnaie premium du jeu, mais la boutique en Ruby restera ouverte jusqu’à la fermeture des serveurs de sorte que les joueurs puissent débloquer les contenus qu’elle contient avant la fermeture du jeu. Kakao Games Europe précise également que les joueurs ayant acheté des KCoins (non converti en Ruby) entre le 1er juillet et aujourd’hui 7 septembre pourront en réclamer le remboursement auprès du service client.

Quid des raisons de la fermeture du MMORPG ? Kakao Games Europe répond sans ambages : les « indicateurs de performances » du MMORPG ne sont pas suffisamment bons. Elyon affiche un taux de rétention des nouveaux joueurs « très bas », avec « un déclin du nombre de joueurs actifs ». Cette perte de joueurs est jugée trop significative pour que le gameplay du MMO reste viable et puisse offrir une expérience de MMORPG satisfaisante – on le sait, Elyon repose principalement sur des mécaniques PvP d’envergure, et faute d’un nombre de joueurs suffisant, elles ne peuvent pas s’exprimer.

Voir aussi  Un avion s’écrase dans le sud de la Chine avec 132 personnes à bord

Finalement, la fermeture d’Elyon n’est sans doute pas une surprise. On savait les serveurs de jeu occidentaux peu peuplés et on sait aussi et surtout que le développeur sud-coréen, Bluehole, est sur la sellette : sa maison-mère, le groupe Krafton, a déjà fermé le premier MMORPG de Bluehole (Tera) et la fermeture d’Elyon n’en est manifestement que la continuité – notamment parce que Krafton privilégie ses licences phares (PUBG: Battleground) et ses prochains projets (The Callisto Protocol ou le Projet Windless), au point qu’il se murmure que la filiale Bluehole pourrait fermer ses portes également. À cette heure, les autres versions d’Elyon font l’objet d’un blocage d’IP (elles sont réservées aux joueurs locaux), et on ignore combien de temps elles resteront disponibles. 



Source link

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *