Dysterra – Un weekend pour découvrir le shooter Dysterra gratuitement


Dysterra peine manifestement à séduire les joueurs. Pour convaincre par l’exemple, le shooter de science-fiction se dévoile gratuitement le temps d’un weekend, à partir de ce soir et jusqu’à lundi. 

ss_df91daa0b2d00676fca56302332bd81ea852e626.1920x1080.jpg

L’accès anticipé de Dysterra a été lancé en novembre dernier et le shooter de science-fiction de Reality MagiQ et Kakao Games peinent manifestement à attirer les joueurs – si l’on en croit Steam Charts, le jeu n’enregistrerait en moyenne que des pics quotidiens de quelques dizaines de joueurs connectés simultanément.

Pour convaincre par l’exemple, le jeu va néanmoins se dévoiler gratuitement sur Steam le temps d’un weekend : à partir de ce soir jeudi 2 février à 19h (heure de Paris) et jusqu’à lundi à la même heure, les curieux pourront s’aventurer gratuitement dans l’univers de jeu – concomitamment aux préparatifs de lancement de la saison 2 du jeu. Et pour les joueurs qui seraient convaincus par l’expérience et souhaiteraient la poursuivre au-delà du weekend de découverte, Dysterra sera vendu sur Steam avec une remise de 30% jusqu’au 9 février.

Pour mémoire, Dysterra immerge les joueurs dans un monde futuriste à explorer à l’aide de véhicules divers et prend la forme d’un shooter de survie. Les joueurs ont vocation à récolter les ressources qui permettront d’ériger des bâtiments (notamment défensifs), à chasser leur nourriture ou fabriquer des armes qui permettront de survivre dans un environnement hostile. Dans le Bunker (une vaste zone free-for-all), les joueurs devront surtout faire face aux autres survivants, au corps à corps ou à l’aide d’armes à feu, pour récolter des ressources. Les moins belliqueux préféreront peut-être s’aventurer dans Hyena Den, une zone de donjon instanciée où la menace des autres joueurs n’existe pas. Le jeu a par ailleurs vocation à s’étoffer régulièrement au gré des mises à jour (le développeur promet notamment de nouvelles armes, des véhicules inédits ou encore de nouvelles formes de constructions pour le housing). Avis aux curieux qui souhaiteraient donc découvrir Dysterra plus concrètement et à bon compte. 

Voir aussi  20 recettes de «poke bowl» à essayer | Elle Québec



Source link

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *