Blue Protocol – Quand les boutiques d’objets deviennent « pay-to-lose »


Les jeux pay-to-win permettent d’acheter de quoi obtenir des bonus en jeu. Quid néanmoins quand les objets cosmétiques génèrent (pas toujours volontairement) un désavantage dans certaines portions du jeu ?

Bon nombre de joueurs en ligne nourrissent une détestation farouche envers les boutiques « pay-to-win », ces boutiques d’objets virtuels qui permettent d’acheter (avec de l’argent réel) de quoi améliorer les performances de son personnage dans le jeu. Si chacun place le curseur du « pay-to-win » à des niveaux d’acceptation différents, on comprend que la dimension ludique d’un « jeu » s’amenuise quand la victoire des uns sur les autres ne relève pas du jeu lui-même ou des capacités des joueurs, mais de leur capacité à dépenser parfois des sommes importantes dans la boutique.

Raid de boss

Quid néanmoins des jeux dont les objets cosmétiques conduisent à désavantager les joueurs ? Les joueurs de Blue Protocol sont manifestement confrontés à cette problématique qu’on pourrait qualifier de « pay-to-lose ». Si l’on en croit certains joueurs japonais sur les réseaux sociaux (repéré par GamesRadar), les effets graphiques de tenues cosmétiques des personnages entrainent une baisse de performances du jeu (une baisse de frame rate). En conséquence, les joueurs sont apparemment enclins à « déshabiller » leur personnage avant de se lancer dans les raids les plus redoutables et à affronter les bosses en petite tenue pour mettre toutes les chances de leur côté.

Il faut rappeler que dans Blue Protocol, c’est l’arme du personnage (avec ses améliorations successives) qui détermine les capacités du héros et son « score d’équipement », mais que le jeu n’intègre pas de système d’armure. Les personnages portent des tenues cosmétiques diverses (des tenues de ville, des costumes thématiques, etc.) n’ayant pas de conséquence directe sur leurs capacités. On peut donc les en délester sans scrupule pour gagner quelques FPS dans un raid.

Voir aussi  Œuf Parfait

Le gain de performances n’est pas totalement clair et on imagine que les éventuels effets des tenues cosmétiques sur la fluidité du jeu en raids n’étaient pas prévus par l’équipe de développement. On imagine néanmoins que le studio aura à cœur d’optimiser les (prochains) costumes de personnage (qui s’obtiennent grâce à des monnaies qui se gagnent en jeu mais qui s’achètent aussi via le Battle Pass). D’ici là, des groupes de nudistes se lancent à l’assaut des bosses de Blue Protocol. Fichtre !





Source link

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *