Blizzard Entertainment – Blizzard de nouveau en discussion avec NetEase pour distribuer ses jeux en Chine ?


Il y a un an, Blizzard et NetEase étaient incapables de trouver un accord financier autour de l’exploitation des jeux du premier dans le pays du second, et tous les jeux Blizzard fermaient en Chine. Un an plus tard, les deux groupes seraient de nouveau en discussion.

Blizzard / NetEase

On se souvient qu’en janvier dernier, les versions chinoises de la plupart des jeux de Blizzard fermaient leurs portes dans l’ex-Empire du milieu, sur fond de conflit commercial avec le géant chinois NetEase, qui assurait jusque-là l’exploitation des jeux en question sur le territoire chinois. L’accord qui unissait Blizzard et NetEase arrivait à son terme et les deux groupes se sont manifestement montrés incapables de trouver un arrangement financier qui les satisfasse l’un et l’autre. Et comme l’exploitation d’un jeu en Chine suppose l’obtention d’un agrément et que le processus administratif peut être particulièrement laborieux, Blizzard n’a manifestement pas trouvé de successeur susceptible de reprendre le flambeau de NetEase.

En conséquence, depuis le 23 janvier dernier, les versions chinoises de World of Warcraft, de StarCraft et StarCraft II, de HearthStone, Heroes of the Storm, d’Overwatch et Diablo III ne sont plus disponibles en Chine – et par voie de conséquence, Blizzard se prive d’un marché de près de 668 millions de joueurs.

Reprise des négociations ?

Un an plus tard, le média spécialisé chinois 36Kr (dont les bons mots sont rapportés par le South China Morning Post ou la version chinoise du Global Times) croit savoir que Blizzard aurait finalement retrouvé un partenaire commercial en Chine… en la personne de NetEase. Des discussions seraient en cours et si un accord financier est finalement trouvé, le catalogue de Blizzard pourrait être relancé en Chine sous six mois à compter d’une éventuelle signature. Selon 36Kr, les deux groupes auraient repris contact après la finalisation du rachat d’Activision Blizzard par Microsoft – la nouvelle maison-mère du studio se montrerait manifestement plus pragmatique que l’ancienne direction d’Activision.

Voir aussi  Une fusillade fait 10 morts dans le sud de la Californie — Chine Informations

Si à ce stade, ni Blizzard, ni NetEase ne confirment les discussions, un nouvel accord entre les deux anciens partenaires se révélerait plutôt savoureux : on se souvient des amabilités que les deux studios se sont adressés par voie de communiqués en début d’année, se rejetant mutuellement la faute de l’échec des négociations et se soldant notamment par des menaces de poursuites – en plus, accessoirement, de la destruction de la version géante de la hache de Grom Hurlenfer qui trônait devant les locaux de NetEase. Au-delà des égos froissés, si les négociations devaient aboutir, on serait surtout curieux d’en connaitre les conditions financières : après un an de fermeture des serveurs de jeu et manifestement de recherches infructueuses d’un nouveau partenaire, on imagine NetEase plutôt en position de force et à même d’imposer au moins certaines de ses prétentions.



Source link

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *