ArcheAge – Mise à jour de décembre d’ArcheAge : boss mondial et retour de la Bataille du Vallon


Après avoir fusionné les serveurs d’ArcheAge et ArcheAge Unchained, le studio XL Games entend redynamiser son MMORPG avec notamment l’ajout d’un nouveau boss de monde (PvE) et le retour de la Bataille du Vallon (PvP). 

Astor le Rugissant

Le 30 novembre dernier, le studio XL Games et son éditeur Kakao Games fusionnaient les serveurs d’ArcheAge et ArcheAge: Unchained, pour réunir tous les (derniers) joueurs du MMORPG au sein de deux serveurs, l’un européen, l’autre nord-américain. La mesure vise évidemment à relancer l’intérêt pour le MMORPG et à redynamiser sa communauté, et pour accompagner ce mouvement, le développeur entend aussi s’appuyer sur une mise à jour de contenu.

La mise à jour hivernale d’ArcheAge promet ainsi d’abord de doper la progression des joueurs. Il sera dorénavant plus facile d’obtenir de l’équipement de haut niveau (davantage de joueurs devraient réussir à obtenir l’équipement d’Erenor) et les attaques en jeu seront plus efficaces – jusqu’à présent, le niveau de dégâts maximum était capé, le développeur supprime cette limite pour que les joueurs ressentent mieux le sentiment de puissance de leur personnage. Des ajustements qui pourraient séduire les (nouveaux) joueurs (re)découvrant ArcheAge suite à la fusion. 

Retour de la Bataille du Vallon

Parallèlement à ces évolutions, le studio annonce aussi le retour de la Bataille du Vallon (ce mode de jeu PvP initialement déployé en 2015). Concrètement, la Bataille du Vallon des brumes oppose les joueurs des factions de Nuia et d’Haranya (entre 30 et 100 joueurs pour chaque faction) qui doivent détruire les Sanguipals du Vallon. Chaque Sanguipal détruit rapporte des points, tout comme le fait d’éliminer des membres de la faction adverse, et assez classiquement, la faction ayant le plus de points à la fin du match l’emporte. Pour pimenter l’affrontement, une troisième faction de pirates (jusqu’à 30 joueurs) peut aussi intervenir pour invoquer, réparer ou protéger les Sanguipals. Leur rôle peut donc être significatif au profit ou au détriment des joueurs des factions de Nuia ou d’Haranya.

Voir aussi  Le poulet au citron d'Ottolenghi (double lemon chicken)

Des matchs seront organisés quotidiennement (à 13h et 23h tous les lundis, mercredis et vendredis, et à 19h tous les mardis, jeudis et samedis), avec la possibilité pour les participants de gagner des points d’honneur, des kits de fournitures d’instillateurs améliorés ou encore des Insignes du guerrier du Vallon des brumes.

Boss mondial : Astor le Rugissant

Pour les joueurs davantage férus de PvE, les bosses mondiaux apparaitront maintenant plus fréquemment dans l’univers de jeu (tous les jours à 10h et 22h, aléatoirement dans l’une des zones du monde d’ArcheAge) et le développeur annonce aussi l’ajout d’un nouveau monstre, Astor le Rugissant (un boss ancestral de niveau 5, de rang mythique), pour peu que les joueurs se mobilisent pour vaincre l’Invasion des ombres et le faire apparaitre.

Le monstre dispose notamment d’une capacité Berserk lui permettant d’augmenter sa défense et son attaque toutes les 150 secondes (l’augmentation se cumule jusqu’à dix fois), en plus de moult compétences lui permettant de cracher du feu ou de la foudre.

Les ajouts seront-ils suffisants pour attirer de nouveau les joueurs vers les serveurs d’ArcheAge ? L’avenir le dira – les joueurs actifs y trouveront peut-être de quoi renouveler un peu leur expérience de jeu et les curieux de retour suite à la fusion des serveurs pourront s’investir à leurs côtés dans ces « nouveaux » contenus. On imagine néanmoins que le principal objectif pour XL Games consiste à faire patienter les joueurs jusqu’au lancement d’ArcheAge 2 – qui doit se dévoiler mondialement dans le courant de l’année 2024, d’abord dans le cadre de salons, puis en bêta. D’ici là, le premier ArcheAge est toujours distribué en free-to-play, notamment sur le site officiel

Voir aussi  La Chine exhorte les Etats-Unis à arrêter de s'ingérer dans les affaires intérieures de la Chine — Chine Informations



Source link

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *