Blog sur l'asie et ses merveilles ou pas Uncategorized Xbox Game Studios – Microsoft lorgne vers les jeux chinois pour étoffer son catalogue

Xbox Game Studios – Microsoft lorgne vers les jeux chinois pour étoffer son catalogue


L’industrie chinoise du jeu monte en gamme et Microsoft a raté le phénomène Genshin Impact (devancé par Sony). Le géant américain entend rattrapé son retard et part en quête des jeux chinois qui pourraient alimenter son catalogue. 

Depuis maintenant plusieurs années, on constate l’appétit des géants chinois pour les studios occidentaux (on pense notamment à Tencent ou NetEase). Manifestement, la réciproque est vraie également : d’après Reuters qui se fait l’écho de sources internes anonymes, Microsoft développerait une stratégie similaire pour acquérir les droits d’exploitation de jeux chinois.

Genshin Impact 3.0 : Dori

La stratégie du géant américain trouverait son origine dans le succès commercial de Genshin Impact. Le jeu en ligne du groupe HoYoverse connait évidemment un très solide engouement auprès des joueurs (le chiffre d’affaires de Genshin Impact uniquement sur mobile est estimé à 3,7 milliards de dollars en deux ans d’exploitation) et Microsoft serait passé à côté : avant la sortie du jeu, Microsoft et HoYoverse auraient mené des discussions pour distribuer Genshin Impact sur les plateformes de l’Américain ; les discussions n’ont pas abouti et HoYoverse a finalement conclu un accord avec Sony et la version PlayStation de Genshin Impact serait très lucrative.
Plus largement, l’industrie chinoise du jeu vidéo connait actuellement une montée en gamme et gagne en maturité : les budgets locaux n’ont rien à envier à ceux de leurs homologues occidentaux, les jeux chinois sont de plus en plus impressionnants techniquement et Microsoft entend manifestement les intégrer à son écosystème.

Microsoft aurait donc composé une équipe de « chasseurs de têtes » ayant vocation à identifier les titres chinois susceptibles d’être distribués sur Xbox et manifestement, le géant américain serait prêt à investir des budgets significatifs pour séduire les développeurs chinois – Microsoft aurait ainsi déboursé 2,5 millions de dollars pour intégrer ARK: Survival Evolved au Game Pass et 2,3 millions supplémentaires pour sa suite, ARK 2 (signé par le développeur américain Wildcard, lui-même détenu par le Chinois Snail Games). C’est aussi dans ce cadre que Naraka: Bladepoint (10 millions de copies vendues) a été intégré au Game Pass en juin dernier, après d’âpres négociation avec NetEase. Microsoft chercherait ainsi à rattraper son retard sur Sony, qui lançait son China Hero Project dès 2017, visant précisément à accompagner les développeurs chinois dans le portage de leurs titres sur PlayStation.

Voir aussi  Réalisez le véritable porc à la sauce aigre douce façon chinoise avec cette ...

On comprend aisément l’intérêt de Microsoft pour la production vidéo ludique chinoise : au-delà des jeux, culturellement, les développeurs locaux se focalisent sur la conception de jeux en ligne (une approche de « service » compatible avec la stratégie actuelle de Microsoft) et inversement, les consoles sont un « nouveau » marché attractif pour les studios chinois. On imagine que les uns et les autres y trouveront leur compte.



Source link

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *