Throne and Liberty – Throne and Liberty après sa sortie


Throne and Liberty est attendu ce 7 décembre, mais quid de l’exploitation du MMORPG ensuite ? La progression devrait être rapide, avec des contenus débloqués progressivement en attendant des mises à jour de contenus inédits. 

Throne and Liberty

On connait l’adage : le lancement d’un MMORPG n’est pas la fin de son développement, c’est le début de son exploitation. En d’autres termes, l’univers d’un MMORPG a vocation à vivre grâce à sa communauté de joueurs et à faire l’objet de mises à jour régulières pour fidéliser les joueurs en question. Quid dès lors des projets post-lancements de NCsoft pour Throne and Liberty, dont la sortie sud-coréenne est prévue pour la semaine prochaine ? Le développeur en esquisse quelques pistes dans un très long entretien accordé à la presse sud-coréenne, permettant de mieux cerner ce à quoi les joueurs locaux peuvent s’attendre à la sortie et dans les semaines qui suivront le lancement.

Une progression rapide vers le end-game

On retient d’abord que la progression des joueurs devrait être relativement rapide. Selon Jongok Ahn, le producteur de Throne and Liberty chez NCsoft, les joueurs actifs devraient atteindre le niveau maximum « en quelques semaines » – on sait que la progression en Corée est toujours bien plus rapide qu’en Occident, mais les premiers niveaux s’enchainent manifestement très vite, au point que le studio ne prévoit pas d’options de « progression express » pour les retardataires ou par exemple en cas d’ajout de nouvelles classes.

Throne and Liberty

Si la progression vers le end-game devrait être rapide, le développeur s’attend néanmoins à ce qu’elle soit peut-être moins dense qu’à l’accoutumé en Corée. On le sait, le système d’auto-play a été supprimé de Throne and Liberty, empêchant donc les joueurs coréens de « jouer au travail » – les joueurs devront être physiquement devant leur PC. L’équipe de développement s’attend donc à des serveurs moins densément peuplés que pour le lancement d’un MMORPG cross-plateforme dans lesquels les joueurs coréens ont l’habitude de lancer le grind avant même de réellement commencer à jouer. On comprend aussi pourquoi le jeu sera lancé ce 7 décembre à 20h en Corée, après les heures de travail. 

Voir aussi  Parmesan Garlic Spaghetti

Progresser grâce au PvE, optimiser grâce au PvP

Selon le développeur, les joueurs pourront quoi qu’il en soit atteindre le niveau maximum en suivant la quête principale du jeu. On apprend également que l’évolution de la répartition des contenus PvE et PvP s’inscrit dans cette logique : le studio souhaite faire en sorte que les joueurs férus de PvE puissent atteindre le niveau maximum et améliorer leur équipement en affrontant des monstres, alors que les joueurs préférant le PvP pourront davantage optimiser leur progression en affrontant d’autres joueurs et « savourer un sentiment d’accomplissement ». On comprend que le PvP sera manifestement plus rémunérateur, mais qu’on pourra aussi atteindre le end-game via le PvE.

Throne and Liberty

Le producteur donne l’exemple du système de transport de taxes – les membres d’une guilde pourront collecter une taxe, mais qui devra être convoyée dans une zone ouverte grâce à un golem à protéger, s’exposant ainsi aux attaques d’autres joueurs qui pourraient vouloir la piller. Le mécanisme a été imaginé pour que les guildes dominantes ne se contentent pas de rester enfermées dans un château à protéger leurs acquis. Les grandes guildes devront donc s’exposer en PvP dans le monde ouvert pour profiter des principaux bonus. Pour autant, le trajet du convoi évite les zones de chasse les plus peuplées pour ne pas (trop) menacer les amateurs de PvE et l’opération n’a lieu qu’environ une fois par semaine. Ceux voulant y participer le pourront, ceux voulant l’éviter le pourront aussi.
Idem pour les donjons ouverts : ils sont PvE la journée et PvP la nuit (20% du temps), et NCsoft indique avoir mis en place des mécanismes (non précisés) conçus pour éviter que certains joueurs puissent nuire à l’expérience de jeu des autres (en bloquant l’accès à un boss par exemple).

Voir aussi  Sauté de porc marinade miel & soja

Le développeur précise au passage que l’évolution n’est pas le fruit des commentaires occidentaux : suite aux différentes phases de tests, les testeurs coréens ou occidentaux ont peu ou prou formulé les mêmes remarques. Certaines modifications avaient été initiées avant même que Throne and Liberty soit testé en Occident.

De nouveaux contenus ajoutés régulièrement

Assez classiquement, le développeur prévoit aussi des ajouts de contenus réguliers après la sortie du jeu : des contenus déjà annoncés qui seront débloqués au fur et à mesure, puis des mises à jour de contenus inédits.

L'Archiboss Tevent

Si les équipes de NCsoft ne détaillent pas encore le planning de mises à jour, on retient par exemple que tous les bosses n’ont pas encore été révélés : ils seront débloqués selon une chronologie précise en fonction des statuts des serveurs. Par exemple, le premier Archboss (les bosses les plus redoutables de Throne and Liberty) sera débloqué « environ un mois » après le lancement du jeu – début 2024 donc. 
Idem pour la première guerre de siège de Throne and Liberty (PvP), qui sera lancée quelques jours après la sortie. Cette première guerre devrait durer environ un mois et demi, sur des zones à conquérir qui seront débloquées progressivement. 

Le développeur évoque aussi d’ores et déjà l’ajout de contrées supplémentaires, abritant tantôt des donjons ouverts, tantôt des donjons instanciés – en précisant que les donjons instanciés sont plus faciles à mettre en œuvre dans la mesure où, par définition, ils sont indépendants de l’écosystème de la région dans laquelle ils se trouvent.

Voir aussi  exposition de sculptures sur beurre au Qinghai — Chine Informations

Quid enfin du lancement occidental ? Evidemment, NCsoft ne communique pas de date et en laisse la primeur de l’annonce à Amazon Games, qui assurera l’exploitation du MMORPG en Occident. Pour autant, selon Jongok Ahn, la version internationale de Throne and Liberty sur PC devrait être lancée concomitamment avec sa version console. On comprend qu’initialement, NCsoft avait manifestement envisagé une sortie simultanée en Corée sur PC et consoles avant de revoir ses projets et d’adosser la version console de Throne and Liberty à la version internationale PC – le marché des consoles est manifestement jugé plus porteur en Occident qu’en Corée (ce n’est pas une surprise). Or selon Jongok Ahn, la version console est « presque terminée » et a déjà fait l’objet de tests chez Amazon Games. De quoi imaginer un lancement occidental prochain simultanément sur PC et consoles ? Gageons qu’Amazon Games communiquera rapidement sur le sujet.



Source link

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *