Tarisland – GAMESCOM 2023 – Tarisland, un gameplay PC sur mobile


Petit retour sur le MMORPG Tarisland, que l’on a eu l’occasion de tester le jour 2 de la gamescom 2023.

Classes

Pour rappel, Tarisland est un MMORPG qu’on a déjà présenté quelque fois sur le portail, et qui se dévoile peu à peu (vous trouverez plus d’infos sur la page du jeu), nous allons vous exprimer notre ressenti d’une petite session d’essai de 30 minutes.

Nous avons pu le tester sur les deux plateformes (à savoir PC et Android) et nous avons donc aussi pu l’explorer un peu, et faire un petit donjon rapide pour présenter les mécaniques du jeu.

Autant le dire tout de suite, pour un MMORPG destiné en partie au mobile, j’ai été assez bluffée par la qualité qu’il avait sur ce support. La prise en main est assez intuitive, les mécaniques de jeu sont vraiment orientées PC (et non un mmo-assist clic sur mobile) et c’était vraiment beau et fluide sur mobile.

Note de Seiei qui a joué sur la version mobile : les commandes sont bien pensées avec la croix directionnelle sur le côté gauche de l’écran et toutes les capacités placées sur des boutons dans la partie droite. Le nombre de capacités était assez limité, mais je ne serais pas dire avec cette courte démonstration si le nombre de capacités est plus limité sur la version mobile que sur la version PC, pour la démonstration, c’était identique. Il faudra voir plus loin dans une partie avec les capacités des personnages

Nous avons joué au même donjon avec d’autres équipes et si les développeurs n’étaient pas présents physiquement, ils étaient en visioconférence sur grand écran en face de nous et nous avons pu leur poser des questions et discuter avec eux, avec deux autres membres de leur staff qui traduisaient en direct.

Tarisland 20230516 Raid02
Tarisland 20230516 Raid07

Du jeu en lui-même, mis à part un donjon, on n’a pas pu voir grand-chose, si ce n’est la place d’une ville avec un pont de vol de griffon habituel juste avant de lancer le donjon du jeu.

Voir aussi  Les Chinois d'outre-mer applaudissent les voeux de Nouvel An du président Xi Jinping — Chine Informations

Nous pouvions sélectionner deux personnages précréés pour tester le jeu : un barde elfe et, je pense, un guerrier Léonide. Après avoir sélectionné le barde, qui est une classe tout de même beaucoup moins fréquente, et vu le manque de temps, je n’ai pas prêté attention à l’autre personnage, mais la race était sympa, un homme lion qui en imposait, je trouve.

A ce stade de développement, il y a quatre races disponibles, mais à terme, ce nombre devrait monter à 15 environ.

C’était facile de trouver son chemin dans le donjon, surtout pour une détentrice de l’inestimable capacité à se perdre dans un jeu, comme moi. Le game design est soigné, les graphismes sont propres, visuellement il est très coloré, comme l’est World of Warcraft dont on sent clairement l’inspiration visuelle et de gameplay.

Durant le donjon, j’ai constaté que les combats étaient fluides, avec une succession de petits monstres, d’un demi-boss et d’un boss de fin.

Tarisland 20230516 Raid08
Tarisland 20230516 Raid09

Les retours des personnes qui ont testés le jeu dans la salle étaient tous unanimement positifs sur la compatibilité cross-plateforme du jeu, et impressionnés par la jouabilité des deux.

Le barde est agréable à jouer avec différentes capacités de dégâts et de sorts de zone.

Pour rappel, ce jeu a déjà fait l’objet d’une bêta fermée, et il y en aura une deuxième en novembre, annoncée en français ce coup-ci. En effet, cette bêta fermée permettra aux joueurs PC et mobile d’Europe, d’Asie et d’Amérique de découvrir des classes de façon plus approfondies et de nouveaux éléments de PVP dans plusieurs langues.

Voir aussi  En Malaisie, les travailleurs du secteur informel sont les premières victimes de la crise

Vous pouvez toujours vous inscrire à la prochaine bêta fermée sur le site officiel.



Source link

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *