Samba de Amigo Party Central – Test de Samba de Amigo Party Central : un rythme imprécis mais entraînant


Le célèbre petit singe aux maracas est de retour plus de 15 ans après sa dernière apparition. A-t-il réussi son pari ou aurait-il dû rester à tout jamais dans la boîte à souvenirs ? La réponse dans ce test !

Samba de Amigo est un jeu de rythme apparu à la fin des années 90. D’abord sur arcade puis ensuite porté sur Dreamcast, il a séduit les quelques joueurs qui ont pu y avoir accès avec un gameplay efficace et une bande originale latino qui donnait envie de se déhancher. Par chez nous, on parle plutôt de bouche à oreille, puisque le jeu a été distribué à 500 exemplaires sur une console assez confidentielle, au modique prix de 1000 francs. Avec l’inflation, elle correspond à un peu plus de 210€ aujourd’hui, ce qui en fait un produit vraiment pas accessible à toutes les bourses. Le jeu était livré avec des maracas ainsi qu’une sorte de tapis de sol qui calculait la position des instruments pour un rendu précis. Au moins, on en avait pour notre argent.

Avec la chute de Sega comme constructeur de console, Samba s’est ensuite fait plus discret avec de simples remakes. Il est d’abord revenu sur PlayStation 2, mais sans ses accessoires, ôtant ainsi une bonne partie de ce qui faisait tout son sel, puis sur Wii en 2008, dans une version qui entendait utiliser les Wiimotes comme des maracas. Mais si vous avez eu la console entre les mains et notamment le très moyen Wii Music, vous devez vous souvenir que la précision des accessoires était catastrophique, rendant l’expérience aussi agréable qu’un bain de pieds dans des orties. Aujourd’hui, c’est bel et bien un épisode totalement inédit qui nous parvient avec les fonctions gyroscopiques des Joy-Con bien plus perfectionnées que les Wiimotes et donc, sur le papier, la promesse d’une expérience bien meilleure.

Ces 15 dernières années, Amigo s'était recyclé comme pilote dans la série Sega All Star Racing. Il retourne aujourd'hui aux sources !

Changement de ton : Samba de Amigo Party Central troque son côté purement latino pour une playlist davantage axée vers la pop actuelle. S’il ne renie pas totalement ses racines, l’ambiance est celle des night clubs huppés. Ce virage a du bon puisqu’elle renouvelle la licence avec des morceaux connus de toutes et tous, comme Good Feeling de Flo Rida, Good Time de Carly Rae Jepsen ou Just Dance de Lady Gaga, sans non plus jeter son héritage avec la Bamba ou Macarena. Au total, ce sont 40 morceaux jouissant d’une popularité plus ou moins grande qui sont proposés avec des petites surprises tirées des jeux Sonic et une petite poignée de DLC déjà disponibles.

La liste des morceaux disponibles est assez variée et propose quelques surprises

Samba de Amigo est un jeu de rythme qui utilise les deux accessoires de façon indépendante. De chaque côté, il faut les utiliser en position haute, neutre et basse et les morceaux les plus compliqués demandent parfois d’orienter les deux mains d’un seul côté, ce qui demande un peu d’entraînement. Le gameplay est rythmé et dynamique et certaines interludes demandent de prendre une position bien spécifique pour marquer plus de points. Mine de rien, on se retrouve à bien suer et Samba de Amigo est compatible avec votre exercice quotidien, surtout si vous avez l’idée d’ajouter des petits poids aux poignets. Ou comment joindre l’utile à l’agréable.

Les notes apparaissent aux centres et doivent être validées au moment où elles atteignent l'un des 6 cercles
Parfois, certains interludes demandent des actions spécifiques

Cependant, Party Central soufre d’un énorme défaut. Là où la version originale était très précise avec la position des maracas calculée par rapport au sol, on est ici sur un degré de permissivité ahurissant. Il arrive régulièrement que la reconnaissance de mouvement fasse des siennes et pour palier ce problème, le calcul des points affiche une tolérance absurde. Les mauvaises notes ne sont pas sanctionnées et le timing est très large, ce qui fait que, virtuellement, bouger frénétiquement les Joy-Con assure un meilleur résultat qu’une inspection minutieuse des mouvements à faire. J’ai testé le jeu avec ma fille de 7 ans qui était beaucoup moins à cheval que moi sur le respect des notes. Elle bougeait rapidement ses bras avec une précision pas vraiment optimale et elle a obtenu un nombre ahurissant de notes S et même de 100%. Il suffisait qu’elle ait la bonne position à peu près au bon moment pour marquer, ce qui arrivait tout le temps vu sa vitesse d’exécution. Imaginez un Guitar Hero dans lequel les fausses notes étaient ignorées à partir du moment où vous aviez la bonne dedans : c’est ce que Samba de Amigo Party Central propose. Mais pour autant, tout n’est pas à jeter, loin de là. De nombreux modes de jeux sont disponibles avec du multi compétitif ou coopératif et même un Battle Royale sur internet. Dans l’absolu, ça ne change pas radicalement l’expérience, mais ça reste agréable. 

Voir aussi  Cuisine vietnamienne : les plats à tester

J'ai obtenu un score de 89% dans la difficulté la plus élevée lors de mon premier essai... avec une exécution vraiment très approximative

Plusieurs modes sont disponibles mais Samba de Amigo Party Central reste un jeu de rythme

Samba de Amigo Party Central est un jeu qui peut nous laisser sur notre faim. Il est très fun et nous permet de bouger en écoutant des morceaux entraînants, mais son imprécision due à la reconnaissance des Joy-Con en refroidira plus d’un. Impossible de viser les plus hauts scores comme on pouvait le faire dans d’autres jeux musicaux, il est beaucoup trop permissif et généreux sur les notes. Il reste toutefois un très bon party game à sortir en fun de soirée après le karaoké qui permet en prime de faire bouger les plus jeunes en leur faisant découvrir des morceaux qu’ils ne connaissent pas forcément. Est-ce suffisant pour en faire un grand jeu ? Certainement pas, mais il n’en est pas désagréable pour autant !

Malgré sa trop grande permissivité, Samba de Amigo Party Central est un jeu fun qui se partage facilement avec n'importe qui

Test réalisé par Malison sur Switch à partir d’une version boîte envoyé par l’éditeur.



Source link

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *