Lost Ark – Lost Ark fermera ses portes au Japon le 20 mars prochain


Si Lost Ark connait une certaine popularité en Corée du Sud ou en Occident, le jeu de SmileGate RPG fermera ses portes au Japon le 20 mars prochain. Le contrat d’exploitation conclu avec l’exploitant Pmang n’est pas renouvelé. 

Hèletempête

Que ce soit en Corée du Sud sur les serveurs de SmileGate RPG ou en Occident sur ceux d’Amazon Games, Lost Ark se classe parmi les MMORPG pouvant compter sur une solide population de joueurs. Manifestement, la donne est un peu différente au Japon, où le groupe Pmang qui assure l’exploitation de la version nippone du MMORPG annonce la fermeture définitive de ses serveurs.

Selon un planning assez classique, Pmang annonce d’abord l’arrêt de la vente des objets temporaires dans la boutique du jeu dès aujourd’hui 17 janvier, en attendant une fermeture complète de la boutique à la fin du mois. Les serveurs suivront ce 20 mars 2024, à 19h heure locale. D’ici là, l’exploitant « prévoit d’organiser divers événements en jeu », à partir de la semaine prochaine afin d’accompagner les joueurs jusqu’à la fermeture des serveurs.

Il apparait « difficile de continuer à proposer des services à même de satisfaire les joueurs »

L’exploitant se montre néanmoins très peu prolixe quant aux raisons qui motivent la fermeture des serveurs japonais. Pmang indique simplement qu’après « une étroite concertation avec le développeur SmileGate RPG », il apparait « difficile de continuer à proposer des services à même de satisfaire les joueurs ». D’où la décision d’abandonner l’exploitation du jeu.

Entre les lignes, on imagine que les deux studios n’ont pas trouvé d’accord financier mutuellement satisfaisant autour du renouvellement du contrat d’exploitation de Lost Ark – SmileGate se montrait peut-être trop gourmand, à moins que la popularité de Lost Ark soit trop faible au Japon pour justifier ses coûts d’exploitation sur les serveurs de Pmang. À ce stade, SmileGate ne précise pas si la version japonaise de Lost Ark sera confiée à un nouvel exploitant – voire si cette version japonaise sera reprise en interne par SmileGate. De son côté, Pmang invite les joueurs japonais de Lost Ark à se tourner vers les autres titres de son catalogue (qui intègre notamment la version japonaise d’ArcheAge, par exemple).

Voir aussi  La Chine sollicite l'opinion du public sur le travail du gouvernement avant les "deux sessions" — Chine Informations



Source link

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *