La Chine s’oppose fermement l’ingrence britannique dans ses affaires intrieures — Chine Informations


La Chine dplore et s’oppose un soi-disant rapport publi par le gouvernement anglais, qui constitue une ingrence flagrante dans les affaires de Hong Kong et une violation des principes du droit international et des normes fondamentales rgissant des relations internationales, a dclar mercredi une porte-parole du ministre des Affaires trangres.

La porte-parole, Mao Ning, s’est ainsi exprime lors d’un point de presse alors qu’elle a t invite commenter un rapport semestriel sur Hong Kong, qui contient des critiques dans les affaires de Hong Kong.

“Nous voyons dans ce soi-disant rapport les habituelles accusations irresponsables et non factuelles”, a dclar Mme Mao.

Notant que la russite de Hong Kong est incontestable, Mme Mao a dclar que depuis son retour la patrie, le principe “Un pays, deux systmes” a t un succs Hong Kong, ce qui est largement reconnu. “Hong Kong s’est activement intgr dans le dveloppement de la Chine et continue servir de pont et de vitrine important entre la partie continentale de la Chine et le reste du monde.”

La porte-parole a dclar que l’conomie de Hong Kong continuait de prosprer, et que son statut de centre financier, maritime et commercial international restait solide. “L’ordre constitutionnel continue de bien fonctionner, la scurit nationale est maintenue, le principe selon lequel ‘Hong Kong est administr par les Hongkongais’ est mis en oeuvre et Hong Kong bnficie de perspectives prometteuses pour faire progresser sa dmocratie”.

“La dclaration conjointe sino-britannique ne doit pas tre cite tort. L’essence de la dclaration conjointe est de garantir que la Chine reprenne l’exercice de sa souverainet sur Hong Kong”, a dclar Mme Mao, ajoutant que le Royaume-Uni n’a pas de souverainet, de juridiction ou de droit de “supervision” sur Hong Kong aprs son retour la Chine.

Voir aussi  Sarcives de La Réunion

“Nous n’acceptons pas les accusations irresponsables contre les mesures visant instaurer une gouvernance base sur le droit Hong Kong”. Notant que les affaires de Hong Kong sont des affaires intrieures de la Chine, Mme Mao a dclar que la base juridique de la gouvernance de Hong Kong par le gouvernement central est la Constitution de la Chine et la Loi fondamentale de la rgion administrative spciale de Hong Kong (RASHK).

La Loi sur la scurit nationale et l’amlioration du systme lectoral ont permis Hong Kong d’entrer une nouvelle tape dans laquelle la rgion a restaur l’ordre et est prte prosprer, a dclar Mme Mao.

L’action du gouvernement de la RASHK, fond sur le droit, l’gard des personnes souponnes d’avoir viol la Loi sur la scurit nationale est une mesure juste pour maintenir l’tat de droit Hong Kong, et qui est ncessaire pour sauvegarder la souverainet et la scurit nationales de la Chine, a-t-elle ajout. “L’action est constitutionnelle, lgale et irrprochable”.

Le Royaume-Uni doit savoir qu’aucune ingrence trangre ne pourra jamais branler la dtermination ferme du gouvernement chinois mettre en oeuvre pleinement et fidlement le principe “Un pays, deux systmes” et qu’aucune tentative visant dstabiliser Hong Kong ne pourra jamais aboutir, a conclu Mme Mao.

');
}




Source link

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *