Diablo IV – Hell Station : l’enfer de Diablo IV émerge dans les entrailles du métro de Séoul


Comment attirer l’attention des joueurs coréens sur le lancement de Diablo IV ? En orchestrant l’émergence de forces démoniaques dans le sous-sol du métro de Séoul et en invitant les joueurs locaux à enquêter sur le phénomène. 

Hell Station (Séoul, Corée du Sud)

La sortie de Diablo IV est attendue ce 6 juin et Blizzard se donne les moyens d’assurer la promotion de son hack and slash – notamment en Corée du Sud où la licence fait figure d’institution et où le jeu devrait enregistrer des ventes suffisamment significatives pour effrayer la concurrence (nombre de dates de sortie locales ont été repoussées pour éviter une confrontation trop frontale avec Diablo IV). Dans ce contexte, Blizzard Korea s’est associé à la société de chemin de fer locale pour imaginer l’installation d’une « Hell Station » sur la ligne 5 du métro de Séoul.

Concrètement, les sous-sols de Yeongdeungpo Market Station à Séoul renferment dorénavant un « espace fantôme » : une « zone d’expérience » sous la gare de métro abritant manifestement un Autel des rites ou encore un portail infernal dont on suppute qu’ils s(er)ont utilisés pour faire émerger des forces démoniaques au cœur de Séoul. Cette zone d’expérience est néanmoins cachée et les curieux devront endosser « le rôle d’un enquêteur cherchant à percer les secrets d’un étrange incident dans le sous-sol de Séoul », les conduisant à « examiner de près chaque recoin et à trouver des indices sur l’incident ». Ces indices sont autant d’éléments d’un jeu de piste aux allures d’ARG (un jeu en réalité alternée) qui doit  conduire les joueurs à la fameuse zone d’expérience.

Hell Station (Séoul, Corée du Sud)
Hell Station (Séoul, Corée du Sud)

L’événement est accessible à Séoul à partir d’aujourd’hui 19 mai et jusqu’au 11 juin prochain, à raison de trois jours par semaine, chaque vendredi, samedi et dimanche (réservé aux « enquêteurs » de plus de 18 ans). Pour motiver les hésitants, ceux qui trouveront la salle obtiendront un code permettant de débloquer des objets cosmétiques utilisables dans l’univers de Diablo IV. En outre, 100 enquêteurs seront tirés au sort parmi les visiteurs de la zone cachée et recevront une copie PC du jeu. Pour les joueurs coréens ne pouvant pas faire le déplacement à Séoul, Blizzard Korea promet manifestement aussi le lancement prochain d’une version numérique de l’expérience, à vivre en vidéo. À défaut de s’aventurer dans les entrailles de cette « Hell Station » à Séoul, on retiendra au moins que le développeur se donne les moyens d’attirer l’attention des joueurs coréens.

Voir aussi  La Chine labore un nouveau plan pour la mise en place d'un gouvernement respectueux du droit — Chine Informations



Source link

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *