NCsoft – Une modification de mise à jour et NCsoft suscite l’ire des joueurs coréens de Lineage M


Une mise à jour déployée, puis retirée, mais avec des joueurs ayant dépensé massivement dans la boutique de Lineage M entre les deux opérations. Ils réclament un remboursement se mobilisent pour obtenir satisfaction. 

NCsoft

Ca a longtemps été l’une des spécificités des MMORPG : ils évoluent dans le temps. Au gré des patchs, leur contenu s’enrichit, leurs mécaniques de jeu changent et s’adaptent. Mais parfois, un patch peut avoir des effets néfastes sur le gameplay, entrainant de nouvelles modifications – plus ou moins bien menées.
C’est manifestement ce qu’expérimente actuellement NCsoft avec Lineage M.

Une mise à jour critiquée

En substance, le développeur aurait déployé une mise à jour modifiant significativement la gestion des builds de personnages du MMORPG mobile (notamment pour aider les nouveaux venus). Les joueurs de Lineage M s’y seraient adaptés et auraient modifié leurs personnages en conséquence, parfois au prix de nombreuses dépenses dans la boutique du MMORPG et d’achats de coffres aux contenus aléatoires.

La mise à jour aurait néanmoins été mal perçue par certains vétérans du MMORPG, qui l’ont fait savoir au développeur et NCsoft a fait marche-arrière – d’après la presse sud-coréenne, les vieux joueurs auraient dénoncé les inégalités engendrées par la mise à jour et menacé de traquer les nouveaux joueurs pour les éliminer en boucle (une sorte de chantage au griefing organisé).

Puis retirée, mais pas sans conséquence

screenshot_3190.jpg

L’affaire se complique avec les effets de ce rétropédalage : certains joueurs avaient manifestement beaucoup dépensé pour s’adapter à la mise à jour (jusqu’à 160 millions de wons pour l’un d’eux, la bagatelle de 120 000€). Une dépense pour rien suite au rétropédalage de NCsoft. En conséquence, ils réclamaient un remboursement.
Face à la grogne des joueurs, NCsoft leur aurait octroyé un « dédommagement » en devise in-game, mais en deçà des dépenses des joueurs – d’abord parce que le studio n’a dédommagé les joueurs qu’au niveau de certains achats et ensuite parce qu’elle ne prend pas en compte les gains obtenus via les coffres et améliorations aléatoires. Pour ne rien arranger, le service client de NCsoft est manifestement actuellement en sous-effectif du fait du contexte sanitaire, et les plaintes des joueurs auraient été ignorées.

Nouvelle bronca chez les joueurs, nouveau « dédommagement » de la part de NCsoft, mais toujours jugé insuffisant de la part des joueurs qui ne réclament plus un « dédommagement » (en devise virtuelle) mais un remboursement de leur dépense (en argent réel). Et manifestement, NCsoft n’est pas prêt à accéder à cette demande – notamment parce que la valeur réelle des gains est complexe (voire impossible) à chiffrer.

Des joueurs qui font pression

Dans ce contexte, l’affaire prend des proportions étonnantes : l’un des plus gros perdants de ce roll-back auraient tenté de contacter le responsable du service client en se rendant dans les locaux du développeur – en vain (on l’aurait fait patienter toute une journée, sans le recevoir). À défaut et de colère, il serait revenu le lendemain et aurait laissé son véhicule garé en travers de la sortie du parking de NCsoft, bloquant ainsi les entrées et sorties du bâtiment. L’affaire est médiatisée et les joueurs concernés ont manifestement organisé une cagnotte pour lever des fonds visant à louer un camion publicitaire dénonçant les procédés de NCsoft – à partir du 5 avril, le camion doit donc circuler entre le campus de NCsoft et l’Assemblée nationale sud-coréenne et le 6 avril, aux alentours du Changwon NC Park, le stade où doit jouer l’équipe de baseball de NCsoft ce même jour.

On ignore encore laquelle des parties pliera la première – NCsoft devra sans doute trouver la moins mauvaise solution entre contenter les joueurs pour étouffer l’affaire, mais sans donner le sentiment de céder afin d’éviter de nouvelles mobilisation à la moindre contestation. 
L’affaire prend néanmoins suffisamment d’ampleur pour que les actionnaires de NCsoft s’inquiètent (l’action du groupe a chuté ce 29 mars avant de reprendre des couleurs) et redoutent l’accueil qui sera réservé à Blade & Soul 2, le prochain titre majeur du développeur suite à des appels au boycotte. 



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *