Blog sur l'asie et ses merveilles ou pas Uncategorized La Chine exhorte le Royaume-Uni abandonner la mentalit coloniale dans les affaires de Hong Kong — Chine Informations

La Chine exhorte le Royaume-Uni abandonner la mentalit coloniale dans les affaires de Hong Kong — Chine Informations


La Chine a exhort jeudi le Royaume-Uni abandonner son illusion d’une influence coloniale continue sur Hong Kong et cesser de s’ingrer dans les affaires intrieures de la Chine.

Le ministre britannique des Affaires trangres Dominic Raab a dclar mercredi que l’arrestation de politiciens et d’activistes Hong Kong tait “une atteinte grave aux droits et liberts de Hong Kong” protgs par la Dclaration conjointe sino-britannique.

En rponse, la porte-parole du ministre chinois des Affaires trangres Hua Chunying a annonc lors d’un point de presse que le coeur de la dclaration conjointe est la reprise de l’exercice de la souverainet de la Chine sur Hong Kong, qui ne donne pas au Royaume-Uni le droit d’interfrer dans les affaires de Hong Kong.

“Depuis la rtrocession de Hong Kong, le gouvernement chinois a gouvern Hong Kong sur la base de la Constitution de la Rpublique populaire de Chine et de la Loi fondamentale de la Rgion administrative spciale de Hong Kong, et non de la dclaration conjointe”, a indiqu Mme Hua.

Selon elle, ces personnes ont t arrtes parce qu’elles sont souponnes d’avoir commis des crimes, notamment de subversion, en vertu de la loi sur la scurit nationale Hong Kong.

“Nous soutenons fermement la police de Hong Kong dans l’exercice de ses fonctions conformment aux lois visant sauvegarder la scurit nationale ainsi que la scurit et la stabilit de Hong Kong”, a-t-elle ajout.

Aprs la rtrocession de Hong Kong, il est indniable que les rsidents de Hong Kong ont bnfici de droits et liberts dmocratiques sans prcdent avec la mise en oeuvre des principes “un pays, deux systmes”, “gestion de Hong Kong par ses habitants”, et d’un haut degr d’autonomie pour la rgion, a indiqu la porte-parole.

Au contraire, le gouvernement britannique s’est rserv le droit de ne pas appliquer les dispositions relatives aux lections priodiques Hong Kong lors de la ratification du Pacte international relatif aux droits civils et politiques en 1976. Tant l’Ordonnance sur l’ordre public que l’Ordonnance sur les socits sous le rgime britannique ont impos des restrictions draconiennes sur les rassemblements, les processions et les associations Hong Kong, a-t-elle not.

Soulignant que les affaires de Hong Kong sont purement les affaires intrieures de la Chine, Mme Hua a exhort la partie britannique se dbarrasser de sa mentalit coloniale, abandonner son hypocrisie et sa politique de deux poids deux mesures, respecter srieusement la souverainet de la Chine et cesser immdiatement de s’ingrer dans les affaires de Hong Kong sous quelque forme que ce soit.

');
}




Source link

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *