Le Japon opte pour la gratuité du vaccin contre le Covid-19



Le Parlement nippon a adopté ce 2 décembre une loi donnant un accès gratuit à la vaccination contre le coronavirus. Tous les Japonais sont “fortement” incités à se faire vacciner durant la première moitié de 2021.

Le mercredi 2 décembre, le Parlement japonais “a approuvé à l’unanimité un projet de loi révisant les lois relatives à la vaccination pour faire face à la pandémie en cours”, rapporte la NHK, qui stipule que le gouvernement en “paiera entièrement les frais”. Et si le vaccin contre le Covid-19 provoquait des effets secondaires, les coûts des traitements seraient également pris en charge.

En vertu de cette loi, les Japonais “sont obligés de faire des efforts” pour se faire vacciner, explique le Wall Street Journal. Le Premier ministre Yoshihide Suga s’est engagé à faire en sorte que toute la population soit vaccinée d’ici à juin 2021 ; le personnel de santé, les personnes âgées et celles qui sont particulièrement vulnérables au virus seront prioritaires.

“Bien que la loi révisée recommande fortement la vaccination, le gouvernement permettra aux gens de la refuser si l’efficacité et l’innocuité des vaccins n’ont pas été suffisamment prouvées”, précise JapanToday.

5,4 milliards d’euros

Le gouvernement japonais a commandé 290 millions de doses de trois vaccins contre le Covid-19, ceux de Pfizer, Moderna et AstraZeneca, un chiffre “plus que suffisant pour ses 126 millions d’habitants”, selon le Wall Street Journal. Cet achat a coûté au gouvernement japonais quelque 671,4 milliards de yens (5,4 milliards d’euros), selon le site d’information japonais.

Près de 150 400 cas de Covid-19 et 2 172 décès dus à la maladie ont été recensés dans le pays, qui fait actuellement face à une troisième vague épidémique.

La Diète a également approuvé une loi permettant au gouvernement de prolonger les mesures de quarantaine pour les personnes entrant au Japon et testées positives au virus après février 2021, la date limite prévue par la législation pandémique jusque-là.





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *