Throne and Liberty – NCsoft présente les donjons de groupe instanciés de Throne and Liberty


Suite aux commentaires des premiers testeurs de Throne and Liberty, Ncsoft prévoit notamment d’intégrer des donjons de groupe instanciés dans l’univers du MMORG (en plus des donjons ouverts). Le studio précise les enjeux de ces donjons. 

La semaine dernière, Jong-ok Ahn, producteur de Throne and Liberty chez NCsoft, publiait une première lettre ouverte adressée aux joueurs coréens pour évoquer quelques-unes des modifications appliquées au MMORPG suite aux commentaires des testeurs. On se souvient que dans le lot, le producteur évoquait notamment l’ajout de « donjons de groupe instanciés », en complément des donjons ouverts déjà présents dans l’univers de Throne and Liberty. Dans une nouvelle lettre ouverte publiée aujourd’hui, le producteur dévoile quelques nouveaux pans du MMORPG non encore vus dans le cadre des premiers tests, et apporte des précisions sur ces donjons instanciés conçus pour des groupes de six joueurs.

Donjons de groupe instanciés

Au cours de sa carrière, Jong-ok Ahn a notamment travaillé sur les instances de Blade and Soul, déjà chez NCsoft, et les donjons de Throne and Liberty profiteront de cette expérience. On retient ainsi que les donjons instanciés du MMORPG compteront deux phases distinctes : une phase de progression dans les arcanes du donjon, suivi d’un boss final.

Helliver, guide des abysses

La phase de progression repose sur une succession d’étapes, dont le développeur entend doser à la fois l’intensité et la difficulté, de sorte que l’instance présente un défi pour les joueurs mais sans être inutilement chronophage. En d’autres termes, ces donjons pourront être explorés rapidement.

On note aussi que la progression ne se limitera pas uniquement à une succession d’affrontements : les joueurs seront également confrontés à des puzzles ou casse-têtes à résoudre, manifestement plutôt accessibles pour ne pas briser le rythme de l’instance, mais obligeant les joueurs à interagir avec l’environnement du donjon.

Voir aussi  Poulet Laqué

Ensuite, le combat final opposera les six membres du groupe à un boss et le développeur entend manifestement exploiter le fait que les joueurs ne pourront compter que sur eux-mêmes – par opposition aux donjons ouverts susceptibles de réunir un grand nombre de joueurs en même temps. À titre d’exemple, dans le premier donjon de groupe, les six joueurs feront face à un esprit maléfique fait de magie noir, armé d’une faux et doté d’une attaque de zone dévastatrice pouvant infliger de gros dégâts. Le boss ne ciblera néanmoins qu’un personnage lors de ces assauts : seul, le personnage ne survivra pas à l’attaque mais si plusieurs combattants sont présents dans la zone d’effet, les dégâts seront partagés entre les différents personnages, augmentant donc les chances de survie du groupe. Les joueurs devront donc faire des choix stratégiques : sacrifier un compagnon d’arme qui pourrait être utile plus tard pour contribuer à absorber d’autres attaques, ou encaisser collectivement au profit du groupe. Tous les bosses des donjons de groupe instanciés reposeront sur des schémas que les joueurs devront décrypter et déjouer.

Mais aussi des raids

Les principales confrontations avec les bosses de Throne and Liberty seront néanmoins ouvertes dans le cadre de raids, et là encore, les joueurs devront se montrer stratèges. Jong-ok Ahn esquisse deux de ces raids de haut niveau (qui n’étaient pas disponibles dans la bêta).

L’un met en scène Malachar, l’œil de la mort, capable de voyager entre les dimensions et donc d’invoquer des alter-egos. Les joueurs devront manifestement manipuler ces clones (pouvant tantôt être sources d’énergie, tantôt sources de puissance) pour vaincre la version originale du boss. L’autre confronte les joueurs à un Archiboss (un mage noir corrompu) qui suppose d’utiliser l’environnement du raid : l’Archiboss lance des malédictions que les joueurs devront purger grâce à de l’eau clair, qu’on trouvera dans les douves qui cernent l’antre du boss. Les jours de pluie, les douves sont inondées, facilitant l’accès à l’eau nécessaire pour vaincre le boss. Il faudra néanmoins être prudent : le boss peut aussi corrompre l’eau des douves…

Malachar, l'oeil de la mort
L'Archiboss Tevent

Des zones de haut niveau

Enfin, Jong-ok Ahn esquisse quelques zones accessibles au-delà du niveau 30 – que les testeurs n’ont donc pas pu arpenter. On y découvre successivement la Vallée des orcs, réputés pour être les plus féroces combattants de Solysium ; la Forêt de Grayclaw peuplé de loups-garous manifestement très hostiles aux humains qu’ils accusent d’envahir leur territoire et qui tirent leur puissance de pierres de lune que les joueurs pourront utiliser à leur profit (et manifestement, le lieu cache de sombres secrets que les joueurs auront aussi l’occasion de découvrir dans l’univers de jeu) ; et enfin une île interdite peuplée de créatures reptiliennes – les égarés qui pourraient y accoster doivent manifestement s’attendre à être confronté à une faune et une flore sont peu accueillantes…

Vallée des orcs
Forêt de Grayclaw
Ile interdite

Pour mémoire, si les équipes de développement de Throne and Liberty en Corée du Sud travaillent sur des ajouts et ajustements (incluant donc les donjons de groupe instanciés), la version occidentale du MMORPG vient de donner le coup d’envoi de ses « tests techniques », accessibles à une poignée de testeurs occidentaux. Ces « tests techniques » seront l’occasion de découvrir une version mise à jour du MMORPG, notamment dépourvue du système d’auto-play qui était présent dans les premières phases de tests.

Voir aussi  Véritables rouleaux de printemps au poulet



Source link

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *