Blue Protocol – Vague de bannissements sur les serveurs japonais de Blue Protocol


Nombre de joueurs occidentaux ont tenté de rejoindre la version japonaise de Blue Protocol. Bandai Namco ne l’entend pas ainsi et une vague de bannissements entend faire en sorte de réserver les serveurs japonais aux joueurs japonais.

Blue Protocol

Ce 14 juin, Bandai Namco procédait au lancement de Blue Protocol au Japon. Comme (très) souvent en matière de jeux en ligne, certains joueurs ont été confrontés à des serveurs peu accessibles et des problèmes de connexions, un client de jeu pas toujours très stable et le développeur a procédé à quelques maintenances d’urgence pour assurer que les joueurs locaux puissent jouer.

Evidemment, les joueurs japonais n’étaient pas les seuls à tenter de se connecter aux serveurs de Blue Protocol : les joueurs occidentaux aussi ont montré un intérêt pour le jeu et nombreux sont ceux à avoir participé à ce lancement – les joueurs occidentaux ont utilisé des VPN, se sont organisés pour se retrouver sur les mêmes serveurs, et certains ont même proposé des outils permettant de traduire la version japonaise en anglais.

Dans ce contexte, de nombreux joueurs occidentaux (mais aussi certains joueurs japonais) font l’objet de bannissements depuis quelques jours – et parfois malgré l’usage d’un VPN. Manifestement, Bandai Namco entend faire en sorte que les serveurs japonais ne soient accessibles qu’aux joueurs japonais, et les joueurs ailleurs dans le monde devront se tourner vers leur version respective le moment venu – notamment la version d’Amazon Games pour l’Occident et celle de SmileGate pour la Corée. Si cette vague de bans d’IP n’est sans doute pas une surprise (on sait que les droits internationaux de Blue Protocol ont été cédés à des exploitants tiers qui entendent conserver leurs clients), la mesure fait évidemment râler les joueurs concernés sur les réseaux sociaux. Elle permettra néanmoins de rappeler que s’aventurer sur la version japonaise expose les intéressés à une perte de leur personnage et de leur progression. À chacun de prendre son risque (ou non) en attendant la version occidentale.

Voir aussi  Phantasy Star Online 2 - Phantasy Star Online 2 sur PC en pré-téléchargement, des animations post-lancements



Source link

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *