Blizzard Entertainment – Exploitation des jeux Blizzard en Chine : NetEase et Blizzard ne renouvellent pas leur partenariat


En août, des rumeurs évoquaient des tensions entre NetEase et Blizzard. Elles se confirment aujourd’hui : le partenariat entre les deux groupes n’est pas renouvelé, World of Warcraft, StarCraft, Hearthstone, Heroes of the Storm, Overwatch et Diablo III ne seront plus distribués en Chine.

Blizzard / NetEase

En août dernier, on apprenait qu’un différend opposait Blizzard et le géant chinois NetEase autour de l’énigmatique projet Neptune : les deux studios travaillaient sur un projet commun de jeu mobile reposant sur la licence Warcraft, avant qu’il ne soit sabordé suite à un différend financier. On s’interrogeait alors sur la pérennité des liens unissant Blizzard et NetEase depuis 2008. On a la réponse aujourd’hui : Blizzard et NetEase ne renouvelleront pas leur accord de partenariat. Par voie de communiqué, les deux groupes indiquent avoir négocié le renouvellement de ce contrat, sans avoir trouvé de terrain d’accord – vraisemblablement sur un plan financier et sans préciser lequel des deux partenaires se montrait le plus gourmand.

Très concrètement, à partir du 23 janvier prochain (date du terme du contrat actuel liant les deux structures), NetEase ne distribuera plus les versions chinoises de World of Warcraft, des différents StarCraft, de HearthStone, de Heroes of the Storm, d’Overwatch et de Diablo III. Seule perdurera l’exploitation de Diablo Immortal, qui fait l’objet d’un contrat à part.

L’annonce est d’importance dans la mesure où la législation chinoise est très stricte en matière de jeux en ligne (assimilés à des médias) : seule une société de droit chinois peut exploiter des jeux en ligne en Chine et pour continuer de fournir son catalogue de jeux aux joueurs chinois, Blizzard devra donc non seulement trouver un nouveau partenaire (peut-être Tencent, qui distribue déjà les jeux d’Activision et de King en Chine), mais aussi obtenir les agréments nécessaires. Or on le sait, les agréments sont distribués au compte-goutte depuis maintenant plusieurs mois et les jeux de Blizzard pourraient donc rester inaccessibles en Chine pendant un moment – pour mémoire, lors du précédent changement d’opérateur des jeux Blizzard en Chine (à l’époque, entre The9 et NetEase), l’opération avait duré plus d’un an.

Voir aussi  Elyon - Le MMORPG Elyon ouvre une nouvelle dimension et esquisse sa classe de Slayer

Au regard des derniers comptes financiers d’Activision Blizzard (incluant donc les jeux de Blizzard mais aussi ceux d’Activision), l’Asie pèse pour 16% du chiffre d’affaires du groupe (et les seules versions chinoises des jeux Blizzard concernés représenteraient environ 3% du volume d’affaires de l’ensemble du groupe Activision Blizzard, mais sans doute bien davantage dans les comptes de Blizzard Entertainment seul). Le volume n’est pas colossal mais pas anodin non plus – a fortiori à l’heure où Activision Blizzard est en train d’être racheté par Microsoft avec les enjeux financiers qu’on connait.
Par voie de communiqué, Blizzard promet d’informer prochainement les joueurs chinois des modalités de lancement en Chine de l’extension Dragonflight de World of Warcraft, de l’extension March of the Lich King d’Hearthsone et de la deuxième saison d’Overwatch 2. De son côté, NetEase assure dans son propre communiqué que le poids des jeux Blizzard dans son propre chiffre d’affaires est relativement insignifiant et n’aura pas de conséquence sur ses activités – à Hong Kong, le cours de l’action de NetEase perd néanmoins 9% de sa valeur suite à l’annonce.



Source link

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *