NCsoft – NCsoft fait ses comptes et développe sa « stratégie ambidextre »


NCsoft publie des comptes du deuxième trimestre 2020 en croissance notamment grâce aux plateformes mobiles. Le groupe coréen en profite pour esquisser une stratégie visant à développer ses activités aussi en Occident, sur consoles et PC.

NCsoft, chiffre d'affaire du deuxième trimestre 2020
NCsoft, jeux mobiles et jeux PC (deuxième trimestre 2020)

Comme chaque trimestre, NCsoft publie ses comptes trimestriels et ceux du deuxième quart de l’année affichent des résultats solides – certes en baisse par rapport au trimestre précédent (qui était dopé par les performances de Lineage 2M nouvellement lancé), mais en progression d’une année sur l’autre.
En termes chiffrés, NCsoft revendique ainsi un chiffre d’affaires de 539 milliards de wons (384 millions d’euros), en baisse de 26% par rapport au trimestre précédent mais en progression de 31% par rapport à la même période en 2019. Parallèlement, le groupe sud-coréen affiche un résultat opérationnel de 209 milliards de wons (148,9 millions d’euros), soit une baisse de 13% en un trimestre, mais une hausse de 61% en un an.

Sans surprise, l’essentiel des activités du groupe repose encore sur le jeu mobile (qui pèse un chiffre d’affaires de 254,4 millions d’euros sur le trimestre), au détriment du jeu PC (74,1 millions d’euros). Lineage 2M reste le titre phare de NCsoft (140,3 millions d’euros de chiffre d’affaires), suivi par Lineage M sorti trois ans plus tôt (113,9 millions d’euros).
Pour autant, on constate aussi que la branche mobile de NCsoft connait une baisse significative sur le trimestre (-35% en trois mois). Une baisse qui s’explique par les résultats record du trimestre précédent, mais aussi selon le développeur par un léger essoufflement des deux MMORPG mobiles (une extension moins populaire que prévu pour Lineage 2M) et l’absence de promotions significatives au cours de la période.
Sur le front du MMO PC, Lineage et Lineage 2 reste les valeurs sûres du catalogue de NCsoft, mais on constate aussi une progression sensible des chiffres d’affaires générés par Aion et surtout Guild Wars 2 en Occident, notamment du fait du confinement – le chiffre d’affaires réalisé par le groupe aux Etats-Unis a progressé de 27% pendant le trimestre (notamment grâce au MMO d’ArenaNet), quand les ventes enregistrées en Corée à la même période baissaient de 33% (principalement sur plateformes mobiles).

Stratégie ambidextre
NCsoft, goût croissant pour le MMORPG mobile

Un constat qui semble inciter NCsoft ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier. Le développeur sud-coréen esquisse ainsi une stratégie dite « ambidextre » : une main dédiée au développement de ses activités mobiles, l’autre consacrée aux jeux PC et consoles. et les deux liées par la plateforme Purple, cette plateforme qui permettre de jouer indistinctement à l’ensemble du catalogue du studio sur plateformes mobiles, consoles ou PC – NCsoft vient d’en déposer la marque aux Etats-Unis, augurant manifestement un lancement prochain en Occident. 

En entrant davantage dans le détail, NCsoft fait d’abord le constat de l’appétit des joueurs (notamment en Asie) pour les jeux mobiles plus riches et immersifs – en 2012, l’essentiel du top 10 des jeux mobiles était composé de jeux occasionnels ; en 2019 six titres de ce top 10 sont des MMORPG mobiles évidemment de bien plus grande envergure. Le développeur entend donc focaliser ses efforts sur ce segment (le MMO mobile), en s’appuyant sur ses licences – huit titres du top 10 2019 reposent sur des licences déjà établies et les licences du groupe étant déjà populaires auprès des joueurs, elles représentent une économie substantielle en marketing.

Mais parallèlement, le studio n’entend pas pour autant délaisser le jeu PC et consoles. NCsoft y voit manifestement l’occasion de toucher le public occidental (un marché ayant un fort potentiel de croissance car plutôt délaissé depuis quelques années et permettant au studio de réduire sa dépendance au seul marché coréen et mobile). Et le groupe y voit aussi l’occasion d’imposer de nouvelles licences : les licences historiques du groupe ne sont pas aussi populaires en Occident qu’elles le sont déjà en Corée, donc quitte à devoir construire la notoriété d’une franchise, autant faire émerger une licence inédite. C’est le pari que formule NCsoft pour le Project TL : parallèlement au gameplay qui semble satisfaire le développeur, NCsoft en peaufine aussi tout particulièrement les graphismes pour « impressionner » les joueurs et construire la renommée du jeu – manifestement sur le modèle de ce qu’a réalisé Pearl Abyss avec Black Desert en Occident et sur consoles. Le Project TL est ainsi attendu l’année prochaine sur PC et plus tard sur consoles.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *