En Malaisie, les travailleurs du secteur informel sont les premières victimes de la crise



La dégradation de la situation sanitaire en Malaisie entraîne un appauvrissement des travailleurs de l’économie informelle, soit 8 % de la main-d’œuvre. Des économistes plaident pour un plan de relance plus ambitieux, rapporte The Straits Times.

L’inquiétude monte en Malaisie face aux conséquences économiques de la propagation de l’épidémie de Covid-19, explique The Straits Times, qui évoque notamment le sort des travailleurs du milieu informel.

Comme le percussionniste Muhamad Al-Hafiz Khalil, musicien à temps plein, connu des nuits de Kuala Lumpur. Il n’a eu aucun contrat depuis mars dernier, lors de la mise en place des premières mesures de restriction des déplacements liées à la situation sanitaire.

“Les maigres économies de ce père de deux enfants ont fondu depuis longtemps, raconte le quotidien de Singapour. Et depuis le début de l’année, celui connu sous le nom de scène de Hafiz Smurf, multiplie les petits boulots et compte sur l’aide financière de ses amis pour se nourrir.”

Le musicien de 32 ans 

[…]

Source

Fondé en 1845, le Straits Times est le quotidien le plus lu de la cité-Etat. Journal anglophone de référence en Asie du Sud-Est, il adopte des positions proches du gouvernement singapourien mais offre de bonnes analyses sur tous les pays 

[…]

Lire la suite





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *