Blog sur l'asie et ses merveilles ou pas Uncategorized Nexon – En 2021, Nexon veut révolutionner la façon « de jouer et de faire des jeux »

Nexon – En 2021, Nexon veut révolutionner la façon « de jouer et de faire des jeux »


Après de profondes restructurations, Nexon a renoué avec les bénéfices et se focalisent sur ses licences phares. Le groupe mise aussi sur l’innovation technologique, notamment au sein du studio Embark dont le premier jeu est attendu cette année.

Pendant plusieurs mois, le groupe Nexon a procédé à une « restructuration » de ses activités pour se focaliser exclusivement sur ses principales licences les plus rentables – MapleStory, The Kingdom of the Winds, KartRider et Dungeon Fighter Online (au prix néanmoins de la fermeture de plusieurs de ses jeux jugés en-deçà des attentes du studio). Et la stratégie se révèle manifestement payante puisque les derniers comptes trimestriels de Nexon faisaient état d’un résultat record.

Dans le cadre de sa présentation de vœux pour 2021 rapportée par la presse sud-coréenne, Owen Mahoney (à la tête du groupe) confirmait cette stratégie. En 2021, le studio va poursuivre l’exploitation MapleStory (la licence a généré trois milliards de dollars depuis son lancement) et de The Kingdom of the Wind: Yeon, la déclinaison mobile sur MMORPG historique du studio qui se révèle plus populaire qu’attendu en Asie. Et parallèlement, Dungeon & Fighter Mobile doit être distribué en Chine et Nexon prévoit aussi de lancer « la prochaine génération » de sa licence de jeux de courses KartRider dans le courant de l’année.

embark_first_game-1.jpg
i15995815753.jpg

Mais on retient peut-être plus spécifiquement les projets de Nexon pour le premier jeu d’Embark Studios – pour mémoire, le développeur suédois a été fondé par Patrick Söderlund (qui a fait ses armes chez EA Dice) et Nexon y a investi massivement en 2018 puis 2019. On sait que le studio travaille sur au moins deux jeux (un jeu d’action reposant sur la collaboration des joueurs dans un univers de science-fiction et un shooter PvP jouable en équipe), dont on dit qu’ils sont particulièrement novateurs sur un plan technique.

Embark aurait conçu des outils de développement permettant non seulement de concevoir des univers photo-réalistes (grâce à des scans topographiques) et soumis à des règles physiques réalistes, mais aussi de les concevoir en quelques jours quand ils nécessitaient auparavant plusieurs semaines de développement.

D’après Owen Mahoney, Embark révolutionne donc la façon de « faire des jeux », a vocation à poser « de nouveaux standards pour les jeux AAA » et conduira à modifier la façon « de jouer » dans la mesure où les contenus et mécaniques de jeu pourront évoluer rapidement, à la volée. Et d’après Nexon, ce premier jeu d’Embark a vocation à être lancé cette année mondialement. On sera sans doute curieux de pouvoir évaluer les évolutions techniques qu’il promet.



Source link

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *