En Corée du Sud, le pouvoir plébiscité pour sa gestion de la crise du coronavirus



À l’issue des législatives du 15 avril, le Parti démocrate du président Moon obtient la majorité absolue des sièges au Parlement. Une victoire qui récompense la façon dont le gouvernement a géré la crise du Covid-19, estiment les journaux sud-coréens.

180 sièges [sur 300] : victoire absolue du Parti démocrate au pouvoir”, titre ce jeudi 16 avril en une Hankyoreh au lendemain des élections législatives. Le journal de gauche affirme dans son éditorial : “La population approuve et soutient les grandes orientations de la politique gouvernementale.” Avant de développer :

Mais c’est aussi un indéniable signe d’approbation par l’opinion publique de la façon dont les autorités ont géré le Covid-19. Dans le respect de la démocratie et des droits fondamentaux de ses citoyens, la Corée du Sud a mobilisé toutes ses forces pour freiner l’épidémie. Le monde cite notre pays en exemple.”

La côte de popularité du président Moon n’a cessé de grimper depuis le début de la crise, pour atteindre 55,7 % d’opinions favorables, son meilleur score depuis octobre 2018, selon un sondage publié ce 16 avril par le Seoul Shimun.

Au lendemain de ce scrutin, le média en ligne Pressian considère que “le Parti démocrate monte sur le dos d’un tigre”. Autrement dit, il lui faut aller jusqu’au bout de sa mission sans faiblir, sans descendre de sa monture sans quoi il risque d’être avalé par le fauve. “Le parti au pouvoir n’aura désormais plus rien qui l’empêche de mettre en place des réformes”, assène le journal, rappelant que le Parlement n’a pas été très efficace durant cette première moitié du mandat présidentiel en raison de querelles récurrentes entre le parti et l’

[…]

Jeong Eun-Jin





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *