Tower of Fantasy – Plus de 10 000 comptes bannis sur Tower of Fantasy – et nommés publiquement


Une dizaine de jours après le lancement occidentale de Tower of Fantasy, le studio Hotta annonce avoir banni plus de 10 000 comptes de tricheurs. Et les identifiants des intéressés sont listés publiquement depuis le site officiel.

Tower of Fantasy

La version occidentale de Tower of Fantasy a été lancée le 11 août dernier et comme tous les lancements de MMORPG, le processus ne s’est pas fait sans quelques heurts : certains serveurs ont été pris d’assaut et certains joueurs sont restés bloqués longtemps dans des files d’attente avant de pouvoir se connecter. Le studio Hotta indique avoir augmenté la capacité de ses serveurs (ils sont maintenant à leur maximum et les augmenter encore nuirait à l’expérience de jeu) et des serveurs supplémentaires ont été ouverts pour accueillir les joueurs. Rien que de très classique, en somme, dans la foulée du lancement d’un MMORPG.

Sans doute assez classique également, le même studio Hotta indique avoir initié une série de bannissements de comptes, impliqués « dans de sévères violations » des conditions d’utilisation du jeu. En d’autres termes, des comptes suspectés d’avoir utilisés des programmes de triches ou de boting. Le développeur procède par vagues successives et 1706 comptes issus de toutes les régions du monde (incluant 442 comptes de joueurs européens) ont été bannis en début de semaine dernière, suivis de 8410 comptes de joueurs d’Asie Pacifique et d’Asie du Sud-est quelques jours plus tard. 

Et dans un processus un peu plus rare, Hotta Studio pratique manifestement une politique de « name and shame » : les noms des comptes bannis sont diffusés publiquement (dans un google doc accessible depuis le site officiel). Les identifiants de comptes sont partiellement masqués, mais on imagine que les intéressés et leurs proches seront en mesure de les identifier. Avis donc aux apprentis tricheurs espérant se faire remarquer par leurs prouesses en jeu et qui resteront  manifestement dans les mémoires pour avoir trichés.
À noter que l’inverse est vrai également : les joueurs qui estimeraient avoir été sanctionnés à tort peuvent contacter le service d’assistance du développeur. Si l’on en croit les réseaux sociaux, en cas d’erreur, le compte est manifestement rétabli et le joueur injustement sanctionné profite d’une compensation de 3000 Dark Crystals.

Voir aussi  Boulettes de viande et sauce teriyaki maison



Source link

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *